Tuesday, September 21, 2010

NEW HQ outtakes added - Kristen, Taylor & Robert's Entertainment Weekly cover shoot & interview (July 2, 2010 issue)

NOUVELLES photos en HQ ajoutées - Cover shoot & interview de Kristen, Taylor & Robert pour Entertainment Weekly (numéro de 2 juillet 2010)


Photographed by James White on June 12, 2010 in Los Angeles.
Photographiés par James White le 12 juin 2010 à Los Angeles.

HQ
imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com

MQ
imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com

HQ tagged - HQ taguées
imagebam.com imagebam.com imagebam.com

Scans

imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com imagebam.com

Interview

The stars of the scortching-hot franchise gather to dish about the new Twilight movie, Oprah, their diverging careers, and (yes) their intense feelings for each other. By Nicole Sperling.

Kristen Stewart comes bearing a gift. The actress — who’s gangly, strikingly beautiful, and still only 20 despite having made movies for nearly a decade — has baked her interviewer a little loquat pie, which she carries in a mini-aluminum tin, like one you’d find in a child’s Easy-Bake oven set. Stewart and costars Taylor Lautner, 18, and Robert Pattinson, 24, have gathered to talk about Eclipse, which opens June 30 and is, of course, the third installment in the phenomenally successful Twilight saga. The movie, rated PG-13 and directed by David Slade, finds Jacob (Lautner) and his werewolf pals joining forces with Edward (Pattinson) and his vampire clan to defend Bella (Stewart) against an army of new vampires. At the moment, however, no one wants to talk about the movie — the darkest and most compelling of the franchise so far. They just want to try the pie, which features fruit from Stewart’s own backyard. “It’s not warm and there’s no ice cream, and those are really the two things that would make it exceptional,” she says. “But it will be fine.”

When Twilight hit theaters a year and a half ago, Stewart never would have baked something for a reporter. Back then, she was a nervous 18-year-old who fretted over every syllable that escaped her lips and seemed terrified of the publicity circuit. Today, Stewart and her costars exude considerably more confidence. The last two Twilight movies have earned more than $1 billion worldwide and supercharged their careers. Stewart is about to shoot an adaption of a Jack Kerouac;s ‘On the Road’, Lautner’s embarking on John Singleton’s action thriller ‘Abduction’, and Pattinson’s starring alongside Reese Witherspoon as a veterinarian in a traveling circus in ‘Water for Elephants’. The actors make an extremely tight trio: honest, protective of each other, and warmly familial. In person, as on screen, Pattinson and Lautner’s mutual affection for Stewart is the tie that binds.

How do you think Eclipse ranks against the other two films?
Taylor Lautner: It is definitely my favorite.
Robert Pattinson: I don’t like it as much. {Laughs} Could you imagine if I meant that?
Kristen Stewart: It’s always hard because you’re so close to it. I run this really intense list of, like, checks and balances to make sure everything has come across. But I know I pulled less of my hair out {watching} it.

Speaking of your hair, you definitely don’t play with yours as much in this movie.
Stewart: {Laughs} No, because it’s not my hair.
Lautner: Nope, it was a wig.
Stewart: I’m just going to be really honest right now: Yeah, I finally dropped my tic.

The emotional scenes in Eclipse really play well, I think.
Stewart: This is the first time that Bella actually indulges Jacob and sees that there are two very desireable paths ahead of her and not just one. It takes kissing him to see that.
Lautner: {To Pattinson} Are you lifting weights?
Stewart: Actually, he has been.
Lautner: Seriously, he was just {flexing}, and the bicep was bulging.

Is this to compensate for everyone talking about Taylor’s body so much?
Pattinson: It is a desperate attempt. I’ve got body dysmorphia. I am stuck with my belly.

One scene fans have been dying to see takes place in the tent during the snowstorm. Jacob warms up Bella with his body because Edward is cold-blooded and can’t do it himself.
Lautner: The tent scene is probably my favorite, because it’s the first time Edward and Jacob are actually able to connect and understand each other.

How many takes did you go through to get that scene?
Lautner: Two days originally to film it, and then a full day of reshoots.

Why?
Pattinson: [The director] wanted it to be more erotic. Seriously.
Stewart: It’s true. In the book there’s a serious sexual tension. As I’m sleeping, Jacob is staring over my vulnerable body, and he’s naked in this f- - -ing sleeping bag because you heat up faster that way, and Jacob and Edward are leveling with each other.

Taylor, you and Rob have some pretty serious confrontations in this movie.
Lautner: Some of those scenes were pretty hard for me. I think we ruined a couple of takes in front of the house and in the tent. It’s just, I don’t know, I have a hard time looking at him…
Stewart: Ha! “I have such a hard time looking at him”!
Lautner: {Laughs} I wasn’t finished. He and I were thisclose to each other — we are literally, like, an inch away — and we’re screaming at each other.
Stewart: And about to kiss…
Lautner: A couple of moments it felt like that.
Pattinson: Every single time we had to do a threatening thing to each other — for one thing, you always have your shirt off, and so in the tent scene I literally grabbed your breast. And it’s very difficult to remain in the moment. Also, in that tent scene, I can’t really get over the fact that the word thought sounds like fart.
Stewart: The word thought does not sound like fart.
Pattinson: It does.
Stewart: Maybe because you are an English person.
Pattinson: The opening line of that scene is “Can you at least keep your farts to yourself?” I couldn’t quite get over that.

Taylor, you worked so hard to get the body for New Moon. Can you ever let it go? Are we ever going to see a paparazzi shot of you eating a dozen doughnuts?
Lautner: Yeah, hand me some of that pie. I will eat that right now.
Pattinson: I will eat the container.
Lautner: I cheat all the time. I’ve got to be a lot more strict while we’re actually filming, or when a photo shoot is coming up, but I’ll eat some ice cream, some cake.

Rob, what’s the secret to not having to take your shirt off?
Pattinson: Don’t work out. I just kept telling everyone why I needed to take my shirt off in a scene, and everyone else had to think of reasons why I shouldn’t. “No, I don’t think so — Edward is much more chaste than that.”
Stewart: “He is modest. He is much more modest.”
Pattinson: Then I’d say, “No, seriously — I would like to wear a really tight tank top and have my belly come out of the bottom. And have some sweat on it, too.”

Would you guys want to star in a big franchise again?
Stewart: I would have to love it like this.
Pattinson: It is just the promotion part, which is the hardest part. When you see your face on, like, toilet paper and stuff, that’s when you know you have to negotiate the water very carefully afterwards.

Have you guys become more savvy in terms of how your face and your persona are represented out there?
Stewart: Well, you don’t have a lot of control over your persona. Trust me, I’ve had a massive amount of experience with that one.

Interviews have always been fraught for you. What helps?
Pattinson: Knowing that it doesn’t really matter.
Stewart: And knowing that most people don’t give a f—.
Pattinson: I would do TV interviews and I would be terrified, thinking that every single word would be judged. And it’s really just, like, maybe two people on the Internet who are actually judging. The rest of the people are just watching, thinking, Oh, God, boring. You realize the {key to} marketing is just having your face everywhere, and that’s it. It doesn’t matter what you say.
Stewart: Just plaster it up. Every movie that has the home page at MySpace opens at number one. Every. Single. Movie. Because it’s just there all the time. It is in everybody’s face.

So do you feel more at peace about being in the spotlight these days?
Stewart: I just feel more comfortable, more myself, and I feel less bare. I feel much more like nobody can take anything from me. Before, I felt literally like my chest was cracked open and people could just reach in and examine and pick at anything they wanted, and it just freaked me right out.

You got a lot of criticism recently for comparing the intrusiveness of the paparazzi to rape. The comment got blown out of proportion very quickly, and you apologized.
Stewart: I’m so sensitive about stuff like that. That is the one subject that means a lot to me. I made one movie directly concerning it, and I made another one where my character has a horrible history of rape. I talked to a lot of people about it. I used the wrong word. I should have said “violated.” But I’m young and emotional. It’s just the way it goes sometimes. I probably shouldn’t say this, but I just feel like people got so excited once they saw that it was me. It was like, “Sweet! Let’s get her!” And then for the people to exploit it under the guise of being morally upstanding is disgusting — and it embarrassed me because I was a part of it.

Did you see it all unfold and then think, I have to issue an apology?
Stewart: No, I was in Korea when it all got bad. My publicist called me and said RAINN had issued this terrible statement. Pattinson: Who’s Rain?
Stewart: You know, the Rape, Abuse and Incest National Network.
Lautner: I thought you were talking about Rain, that Korean star, or something. I was like, What did they do? They sicced Rain on you? The Ninja Assassin?!
Pattinson: None of those associations came out and gave a statement [criticizing Kristen] without being called upon by the media first — who were doing it specifically to get hits on their websites. That whole system of Internet journalists, where no one is called to account, is almost entirely about hate. All these people get away with doing it because they have no responsibility to anyone. All they need is to get a salacious headline and people click on it, because it’s easy. And it’s quite good being part of these Twilight films because you have to give so many interviews all the time, you can defend yourself. That’s the only way. All of us stick together, as well. There are so many little nerds behind their computers, on their little blogs.
Stewart: See, if I said that? Crucifixion. You can say so much more than me. It’s insane.
Pattinson: That’s not true at all. When did I say anything {controversial}?
Stewart: You’re really good, but you could say, “I just took a s*** on the Queen’s face,” and people would be like, “Oh, I love him! I love him!”
Pattinson: That is so not true.

Kristen, you obviously feel like you’re under more of a microscope.
Stewart: I’m a girl, and our fan base is primarily other girls. I would be the same way. I’d be like, “That b—- doesn’t know what she’s talking about.”
Pattinson: One of the things that really annoys me about the rise of all these celebrity websites is that anyone who becomes famous — people are so desperate to prove that {celebrities} are lower than the average person on the street. Why destroy any hope for anyone else? When I grew up, looking at movies like ‘One Few Over the Cuckoo’s Nest’ and stuff, it made me want to do things. And you don’t want to believe that someone you admire….
Stewart: ….is an a–hole. Now they can’t wait to call you an a–hole when you’re not.
Pattinson: And any way that you can promote positivity — I know it sounds ridiculous — but it’s the best thing you can possibly do.

Taylor, how do you feel about being in the public eye? You seem comfortable.
Lautner: I get nervous, for sure.
Stewart: He gets very nervous.
Lautner: Us together — it’s not good.
Stewart: You make me feel a lot better.
Lautner: I’m glad I do.
Stewart: I am so shocked that you get nervous that it instantly takes mine away.
Lautner: Yeah, it gets your mind off it. Like at the Oscars.
Stewart: We were both so goddamn nervous.
Lautner: I was standing backstage waiting to go out, and I could feel the veins in my neck just pulsing. I was like, Whoa, I need to loosen this jacket a little bit.
Stewart: Literally, you are standing there in front of….
Lautner: ….everybody you’ve looked up to your entire life….
Stewart: Your whole life. And they’re looking at you slightly baffled and saying, ‘What are you doing here?”

What about when you guys were on Oprah recently? There was a story all over the place that Oprah talked to you backstage and demanded to know if you, Kristen and Rob, were a couple. And that you said yes. Did that really happen?
Stewart: {To Lautner} Did you see my interaction with Oprah backstage?
Lautner: Yeah. I witnessed it.
Stewart: She glided over to me — and she was strong by the way, really firm hands — and she said, “How are you?” I said, “Good.” She said, “Good. Are you nervous?” I said, “Yeah, I am, but I think I’m okay.” She said, “Good. We’ll have fun.” And then she just walked away. And that was the most I talked to her backstage.

You didn’t tell her you were a couple?
Lautner: It never happened.
Stewart: Did {Oprah herself} actually say that? I don’t think she did. Of course, when we go on Oprah, someone is going to say, “We got the scoop!” No, sorry, they didn’t. I never told them anything. Why would I go tell Oprah that?

Rob and Kristen, you’ve both been making other movies. Being in Twilight must be a pretty good calling card.
Pattinson: One of the best things is how fast you can get a film started. I don’t know how much longer it is going to last after the Twilight films finish, because now you can read a script and get it greenlit in three months. It’s crazy. It’s like having your own studio.
Stewart: I still can’t get ‘K-11′ made because I’m playing a boy in it. If I were playing a pretty girl, it would be done already.
Pattinson: How much is the budget? I can get it made. Let me produce it.
Stewart: Please do. There’s this project that I’ve been talking about forever, and it just hasn’t gotten off the ground. My mom and her writing partner wrote a script called ‘K-11′ that takes place in a jail, and I would play a man. But people don’t want to see Bella doing thta, so they didn’t want to raise money.

Rob, your movie ‘Remember Me’ came out not long ago. Do you think it’s unfair when people say, “Remember Me wasn’t a blockbuster, therefore he can’t do anything besides Edward Cullen?
Stewart: Like, “The Runaways was an enormous failure,” which it so wasn’t.
Pattinson: ‘Remember Me’ was the perfect movie to do for such a short period of time. And I really liked it. I guess maybe it could have been marketed differently. But I think it did really well for a small-budget thing.

Is there freedom in doing a different role from Edward?
Pattinson: Yeah. And I think, Oh, I only have to do my job. I don’t have to think about how the poster should be.

Did you find yourself thinking about the poster for Twilight?
Pattinson: Yeah, all the time. No one ever listens to me. {Laughs} It’s difficult now. On the first one we had so much more creative input, but now it’s so huge that it’s too big to steer. And if you want to say “I’m going to steer the whole Twilight machine,” you get fired. And the other thing is, it’s way too much responsibility. Why would you ever want that?

Taylor, you’ve taken advantage of the opportunities that Twilight has given you. What has this ride been like?
Lautner: This was an amazing platform, and it gives you the opportunity to be picky and do what you want to do — and that is the actor’s dream, to be able….
Stewart: …to choose stuff.
Lautner: Yeah, and now I’m choosing projects that I’m extremely passionate about.
Stewart: {Fondly} You cute-ass motherf—er.

What are you most excited about?
Lautner: I’d have to say ‘Abduction’, because I start in three weeks. I play a high school senior who finds a picture of himself on a missing-persons website and realizes his whole life has been a lie.

What do you guys think of the career choices Taylor is making?
Stewart: It’s crazy how ambitious he is. I’m so different from him. We were on the plane and he said, “So what do you think I should do about this?” And it was concerning his massive movie, and I was like, “Dude, I don’t make movies like that. I don’t know.”
Lautner: It doesn’t matter. She’s an excellent person to go to for advice. I probably bug her because I go to her for advice so much.
Stewart: Taylor, I would do anything for you.
Pattinson: Okay, that sounded like the most insincere thing.
Stewart: See, you actually have a real moment and people just think that you’re lying.

You guys are about to start shooting the two Breaking Dawn movies back to back. You signed on to this franchise before Breaking Dawn was written. When you read it, were you thinking, How is this going to be turned into a movie?
Stewart: Yeah, definitely. What is Renesmee going to look like? Is it going to be this little teeth-baby running around? It’s going to be weird.
Pattinson: {Laughs} “Little teeth-baby.”
Stewart: Yeah, but I think it’s going to be cool. One of the main objectives of the series is to get Bella to a point where she’s mature enough to make such a hefty decision, and she goes through a lot. In the fourth one, she is going to become a wife. She is going to become a mom. She is going to become an adult and a vampire. To do it so young, it needs to be believable. So I’m really excited about playing that.

Some people read Breaking Dawn as very pro-life and Mormon because Bella decides to have her baby even though it’s endangering her life. Did any of that bother you when you read the book?
Stewart: No, because it made sense. Not wanting to give up the baby is about her holding onto that last thing that she would have to give up if she was not human anymore. Right after she and Edward sleep with each other for the first time, she says, “Oh, f***, I might want to be human for a little bit longer.” The baby is just an even more intense version of that.
Pattinson: I think people make up all these Mormon references just so they can publish Twilight articles in respectable publications like the New York Times. Even Stephenie {Meyer} said it doesn’t mean any of that. It is based on a dream.

The Breaking Dawn movies are the last in the series. How do you feel about all of this coming to a conclusion soon?
Stewart: In terms of shooting them, they’re almost done. We’re going to be done by March.
Lautner: It will be so weird, the last day of filming that last movie.
Stewart: It will be sad, too. It’s been one of the most crazy, indulgent experiences as an actor, to be able to follow a character for this long.
Lautner: I think stopping will be very weird.
Stewart: It will just feel like a chapter has been closed.
Lautner: A big chapter.
Stewart: I’m going to be like, “But wait, there’s this scene…”
Pattinson: {Laughs} “I know how to do the tent scene now! I’m 30!”
Les stars de la chaude brulante saga rassemblent des infos sur le nouveau film Twilight, Oprah, leurs carrières divergents, et (o) leurs sentiments intenses pour l'autre. Par Nicole Sperling.

Kristen Stewart arrive, portant un cadeau. L'actrice... qui est dégingandée, d'une beauté frappante magnifique, et encore seulement 20 ans malgré avoir fait des films depuis près d'une décennie... a fait cuire à son interviewer, une petite tarte, qu'elle porte dans un mini moule aluminium, comme celui que vous trouveriez dans un Easy-Bake four réglé pour enfant. Kristen et ses co-stars Taylor Lautner, 18 ans, et Robert Pattinson, 24 ans, se sont réunis pour parler d'Eclipse, qui sort le 30 juin et est, bien sur, le 3ème épisode du succès phénoménal la Saga Twilight. Le film classé interdit au moins de 13ans et réalisé par David Slade, comprend Jacob (Taylor) et ses copains loup-garous s'associant avec Edward (Robert) et son clan de vampire pour défendre Bella (Kristen) contre une armée de vampires nouveaux nés. Toutefois, à l'heure actuelle, personne ne veut parler du film... le plus sombre et le plus convaincant de la saga à ce jour. Ils veulent juste goûter la tarte, qui comprend des fruits venant du propre jardin de Kristen. "C'est pas chaud et il n'y a pas de glace, et ce sont vraiment les deux choses qui font qu'il est exceptionnel", dit-elle. "Mais ça ira."

Lorsque Twilight a frappé les cinémas il y a 1 an et demi, Kristen n'aurait jamais fait cuire quelque chose au four pour un journaliste. A l'époque, elle était une nerveuse de 18 ans qui hésitait sur chaque syllabe qui s'échappait de ses lèvres et semblait terrifiée par le circuit de la publicité. Aujourd'hui, Kristen et ses co-stars manifestent une beaucoup plus grande confiance. Les 2 derniers films Twilight ont gagné plus d'1 milliard dans le monde et ont accélérés leurs carrières. Kristen va tourner une adaptation de Jack Kerouak "On the Road", Taylor se lance dans le thriller d'action de John Singleton "Abduction", et Robert aux côtés de Reese Witherspoon en tant que vétérinaire dans un cirque ambulant dans "Water For Elephants". Les acteurs forment un trio très proche: honnête, protecteur avec l'autre, et chaleureusement familial. En personne, comme à l'écran, la mutuelle affection de Robert et Taylor pour Kristen est le lien qui les unit.

Comment pensez-vous qu'est le rang d'Eclipse contrairement aux 2 autres films? 
Taylor Lautner: C'est définitivement mon préféré.
Robert Pattinson: Je ne l'aime pas autant que ça. (Rires). Pourriez vous imaginer si je vous disais ça?
Kristen Stewart: C'est toujours difficile parce que vous en êtes si proche. Je tiens cette liste très intense de, comme, regarde et balance pour être sûre que rien n'est de travers. Mais je sais que je me tire moins les cheveux (en le regardant).

En parlant de tes cheveux, tu n'as certainement pas beaucoup joué avec les tiens dans ce film? 
Kristen: (Rires) Non, parce que ce ne sont pas mes cheveux.
Taylor: Non, c'était une perruque.
Kristen: Je vais juste être vraiment honnête maintenant: Ouais, j'ai finalement abandonné mon tic.

Les scènes d'émotions dans Eclipse sont vraiment bien jouées, je pense. 
Kristen: C'est la première fois que Bella se livre effectivement à Jacob et voit qu'il y a 2 chemins très désirables devant elle et pas un seul. Il faut l'embrasser pour voir ça.                                Taylor: As-tu soulevé des poids?
Kristen: En fait il a été.
Taylor: Sérieusement, il a juste {fléchi}, et le biceps s'est gonflé.

Est ce pour compenser le fait que tout le monde parle vraiment beaucoup du corps de Taylor?
Robert: C'est une tentative désespérée. J'ai une dysmorphie corporelle. Je suis coincé avec mon ventre.

Une des scènes que les fans meurent d'envie de voir, se déroule dans la tête pendant la tempête de neige. Jacob réchauffe Bella avec son corps parce que Edward est un sang-froid et ne peut pas le faire lui même.                                        Taylor: La scène de la tente est probablement ma préférée, parce que c'est la première fois qu'Edward et Jacob sont réellement capables de se connecter et de comprendre l'autre.

Combien avez vous fait de prises pour obtenir cette scène? 
Taylor: A l'origine, 2 jours pour la filmer, puis une journée entière de nouvelles prises.

Pourquoi?
Robert: Le réalisateur a voulu que ce soit plus érotique. Sérieusement.
Kristen: C'est vrai. Dans le livre il y a une sérieuse tension sexuelle. Alors que je dors, Jacob regarde mon corps vulnérable et il est nu dans ce putain de sac de couchage parce qu'on se réchauffe plus vite de cette façon, et Jacob et Edward se défient l'un l'autre.

Taylor, toi et Rob avaient de sérieuses confrontations dans ce film. 
Taylor: Certaines de ces scènes ont été assez difficiles pour moi. Je pense que nous avons ruiné de nombreuses prises devant la maison et dans la tente. C'est juste, je ne sais pas, j'ai du mal à le regarder...
Kristen: Ha! "J'ai tant de mal à le regarder!"... Taylor: (Rires) Je n'avais pas terminé. Lui et moi étions tellement proches l'un de l'autre... nous sommes littéralement, comme, un écart de pouce... et nous nous hurlons dessus.
Kristen: Et sur le point de s'embrasser...
Taylor: Un couple pour un moment, ça s'est senti comme ça.                                               Robert: Chaque fois que nous devions faire quelque chose de menaçant envers l'autre... d'une part, tu avais toujours enlever ta chemise, et donc, dans la scène de la tente, j'ai littéralement saisi ton sein. Et c'est très difficile de rester sérieux. Aussi, dans cette scène de la tente, je ne peux pas vraiment passer outre le fait que le mot sonne comme "pet".   
Kristen: Le mot ne sonne pas comme "pet". Robert: Si Kristen: Peut-être parce que tu es Anglais.
Robert: La réplique de l'ouverture de cette scène est "Tu pourrais au moins garder tes pensées pour toi?" Je ne pouvais pas m'enlever ça.

Taylor tu as travaillé tellement dur pour avoir le corps pour New Moon. Ne peux-tu jamais le laisser aller? N'allons nous jamais avoir une photo de paparazzi, de toi en train de manger une douzaine de beignets? 
Taylor: Ouais, donnes moi un morceau de cette tarte. Je vais en manger maintenant.
Robert: Je vais manger le conteneur.
Taylor: Je triche tout le temps. Je dois être beaucoup plus stricte quand nous sommes actuellement en tournage, ou quand un photoshoot est à venir, mais je mangerai quelques glaces, quelques gâteaux.

Rob, quel est le secret pour ne pas devoir enlever sa chemise? 
Robert: Ca ne marche pas. J'ai continué à dire à tout le monde pourquoi je devais enlever ma chemise dans une scène, et tout le monde devait penser à des raisons pour lesquelles je ne devrait pas. "Non je ne le crois pas... Edward est beaucoup plus chaste que ça".
Kristen: "Il est modeste. Il est beaucoup trop modeste".
Robert: Alors je disais "Non, sérieusement... je tiens à porter un débardeur vraiment serré et avoir mon ventre gonflé. Et avoir un peu sué dessus, aussi".

Voudriez-vous jouer à nouveau dans une grande franchise? 
Kristen: Je devrai l'aimer comme celle-là. Robert: Ce n'est que la partie promotion qui est la partie la plus difficile. Quand tu vois ton visage sur, comme, du papier toilette et tout ça, c'est quand tu sais que tu dois négocier l'eau très attentivement par la suite.

Etes-vous plus avertis en ce qui concerne la façon dont votre visage et votre personne sont représentés? 
Kristen: Eh bien, tu n'as pas beaucoup de contrôle sur ta personne. Crois-moi, j'ai eu une quantité énorme d'expériences avec ça.

Les interviews ont toujours été chargées pour vous. Ca aide?
Robert: Sachant ça, ce n'est pas vraiment important.
Kristen: Et sachant que la plupart des gens n'en ont rien à fou***
Robert: Je voudrais faire des interviews TV et je serais terrifié, pensant que chaque mot serait jugé. Et c'est juste vraiment, comme, peut-être 2 personnes sur internet qui sont réellement être en train de juger. Le reste des gens sont en train de regarder, pensant, Oh mon dieu, ennuyeux. Tu réalise que la {clé du} marketing est juste d'avoir ton visage partout, et c'est tout. Ce que tu dis n'a pas d'importance.
Kristen: Il suffit de le replâtrer. Chaque film qui est en page d'accueil de MySpace ouvre à un numéro un. Chaque. Simple. Film. Parce que c'est juste ça tout le temps. C'est devant le visage de tout le monde.

Donc, te sens tu plus en paix d'être sous les projecteurs ces jours-ci? 
Kristen: Je me sens juste plus à l'aise, plus moi-même, et je me sens moins nue. Je me sens beaucoup plus comme personne ne peut rien prendre de moi. Avant, j'avais littéralement l'impression que ma poitrine était entrouverte et que les gens pouvaient juste l'atteindre, et l'examiner et prendre tout ce qu'ils voulaient, et ça me faisait juste paniquer pendant les sorties.

Tu as reçu beaucoup de critiques récemment pour avoir comparé l’intrusion des paparazzis au viol. Le commentaire est très rapidement devenu explosif, et tu as présenté des excuses.
Kristen: Je suis très sensible à ce genre de choses. C'est le seul sujet qui signifie beaucoup pour moi. J'ai fait un film concernant ce sujet, et j’ai fait un autre où mon personnage a un passé horrible de viol. J'ai parlé à beaucoup de gens à ce sujet. J'ai utilisé le mauvais mot. J’aurais dû dire «intrusion». Mais je suis jeune et émotionnelle. C’est juste comment ça se passe parfois. Je ne devrais peut être pas dire ça ; mais je sens que les gens se sont vraiment excités quand ils ont vu que c’était moi. C’était comme «Cool! On va l’avoir!» Et puis pour les gens de l’exploiter sous prétexte d’être moralement juste est juste dégueulasse – et ça m’embarrasse car je suis une part de ça.

Est-ce que t’as vu tout ça s’exposer et t’as pensé ; je dois présenter des excuses?
Kristen: Non, j’étais en Corée quand tout a mal tourné. Ma publiciste m’a appelée et dit RAINN a publié cette déclaration terrible.
Robert: Qui est Rain ?
Kristen: Tu sais, the Rape, Abuse and Incest National Network (Réseau National des Viol, Abus et Inceste).
Taylor: Je pensais que tu parlais de Rain, la star coréenne, ou quelque chose. J’étais comme, qu’est ce qu’ils ont fait? Ils lui ont demandé de t’attaquer? Le Ninja assassin?!
Robert: Aucune de ces associations n’est sortie et a publié une déclaration [critiquant Kristen] sans avoir été appelé par les médias d'abord - qui le faisaient spécialement pour obtenir plus de visites sur leurs sites Web. Tout ce système de journalistes sur internet, ou personne n'est appelé pour compte, est presque entièrement sur la haine. Toutes ces personnes s'en sortent avec ce qu'ils font parce qu'ils n'ont aucune responsabilité envers quiconque. Tout ce dont ils ont besoin est un titre attirant et les gens cliquent dessus, parce que c'est facile. Et c'est vraiment bien de faire partie des films Twilight parce que tu dois faire tellement d'interviews tout le temps, tu peux te défendre. C'est le seul moyen. On se serre les coudes. Il y a tellement de petits intellos derrière leurs ordinateurs, sur leurs petits blogs.
Kristen: Tu vois, si j'avais dit ça? Crucifixion. Tu peux dire tellement plus que moi. C'est dingue.
Robert: Ce n'est pas vrai du tout. Quand est ce que j'ai dit quelque chose (controversée)?
Kristen: Tu es vraiment bon, mais tu pourrais dire, «Je viens de n----- sur le visage de la Reine,» et les gens seraient, «Oh, je l'aime! Je l'aime!»
Robert: Ce n'est pas vrai.

Kristen, il est évident que tu sens comme si t'étais sous un microscope. 
Kristen: Je suis une fille, et notre unité de fans est constituée avant tout d'autres filles. Je serais pareil. Je serais comme, «Cette s----- ne sait pas de quoi elle parle»
Robert: Une des choses qui m’agace vraiment à propos du développement de tous ces sites sur les célébrités est que quiconque devient célèbre – les gens sont tellement désespérés de prouver que les célébrités sont moins bien qu’une personne normale dans la rue. Pourquoi détruire tout espoir pour quelqu’un d’autre? Quand j’ai grandit en regardant des films comme ‘One Few Over the Cuckoo’s Nest’ et autre, ça m’a donné envie de faire des choses. Et tu ne veux pas croire que quelqu’un que tu admires est… Kristen: ... est un trou du c--. Maintenant ils sont impatients de t'appeler trou du c-- quand tu ne l'es pas.
Robert: Et de n’importe quelle manière tu peux promouvoir la positivité – je sais ça semble ridicule – mais c’est la meilleure chose possible que tu peux faire.

Taylor, comment te sens-tu étant sous les yeux du publique ? Tu sembles confortable. Taylor: Je deviens nerveux, ça c’est certain. Kristen: Il devient très nerveux.
Taylor: Nous ensemble – c’est pas bon.
Kristen: Tu me mets à beaucoup plus à l’aise.
Taylor: Je suis content de faire ça.
Kristen: Je suis tellement choquée que tu sois nerveux que ça prend la mienne instantanément.
Taylor: Yeah, ça occupe ton esprit. Comme aux Oscars.
Kristen: Nous étions tous les deux tellement nerveux.
Taylor: J’étais debout dans les coulisses en attendant de sortir, et je pouvais sentir la veine dans mon cou pulser. J’étais comme, Whoah, je dois desserrer cette veste un peu.
Kristen: Littéralement, t’es là en face de .... Taylor: … tout le monde que t’as admiré durant ta vie entière…
Kristen: Toute ta vie. Et ils te regardent un peu déconcertés et disent, ‘Qu’est ce que tu fais ici ?’

Qu’en est-t-il de votre passage chez Oprah récemment ? Il y avait une histoire partout qu’Oprah t’as parlé derrière les coulisses et a voulu savoir si vous, Kristen et Rob, êtes un couple. Et que t’as dit oui. Est-ce vraiment arrivé?
Kristen: [à Taylor] T’as vu mon interaction avec Oprah dans les coulisses ?
Taylor: Oui. J’en étais témoin.
Kristen: Elle s’est glissée vers moi – et elle était forte en passant, des mains vraiment fermes – et elle a dit, ‘Comment vas-tu ?’ J’ai dit, ‘Bien.’ Elle a dit, ‘Bien. Es-tu nerveuse ?’ J’ai dit ‘Oui, je le suis, mais je pense que je suis okay.’ Elle a dit, ‘Bien. On a va s’amuser’ Et puis elle est juste partie. Et ce fut tout ce qu’on a dit dans les coulisses.

Tu ne lui a pas dit que vous êtes un couple?
Taylor: Ce n'est jamais arrivé.
Kristen: Est-ce qu’elle (Oprah) a dit ça? Je ne pense pas. Bien sûr, quand on va chez Oprah, quelqu’un va dire, ‘On a le scoop !’ Non, désolée, ils ne l’ont pas. Je ne leur ai jamais rien dit. Pourquoi dirais-je ça à Oprah?

Rob et Kristen, vous avez tous deux fait d’autres films. Être dans Twilight doit être une assez bonne carte.
Robert: Une des meilleures choses est à quelle vitesse tu peux faire commencer un film. Je ne sais pas combien de temps ça va durer après que les films Twilight soient finis, parce que maintenant tu peux lire un script et lui donner le feu vert en trois mois. C’est fou. C’est comme avoir ton propre studio.
Kristen: Je n’arrive toujours pas à faire ‘K-11’ parce que je joue un garçon dedans. Si je jouais une jolie fille, ça serait déjà fait.
Robert: C’est combien le budget ? Je peux le faire. Laisse-moi le produire.
Kristen: Fais le s’il te plait. Il y a ce projet dont j’ai parlé depuis toujours, et ça n’a toujours pas décollé du sol. Ma mère et son partenaire d’écriture ont écrit un scénario appelé ‘K-11’ qui se déroule en prison et je jouerai un homme. Mais les gens ne veulent pas voir Bella faire ça, donc ils n’ont pas voulu collecter l’argent.

Rob, ton film ‘Remember Me’ est sorti il n’y a pas longtemps. Est-ce que tu penses que c’est injuste quand les gens disent, ‘Remember Me n’était pas un blockbuster, par conséquent, il ne peut rien faire à part Edward Cullen’?
Kristen: Comme, ‘The Runaways était un échec énorme, ce qu'il n'était absolument pas.
Robert: ‘Remember Me’ était le film parfait à faire durant une si courte durée de temps. Et je l’ai vraiment aimé. Je pense que ça aurait peut être pu commercialiser différemment. Mais je pense que ça s’est vraiment bien passé pour un truc à petit budget.

Est-ce qu’il y a une liberté de faire un rôle différent d’Edward?
Robert: Yeah. Et je pense, Oh, je dois seulement faire mon travail. Je n’ai pas à pensé à la manière dont sera le poster.

Tu t’es retrouvé entrain de réfléchir au poster pour Twilight?
Robert: Ouais, tout le temps. Personne ne m’écoute jamais. [rires] C’est difficile maintenant. Sur le premier nous avions tellement plus d’apport créatif, mais maintenant c’est tellement énorme que c’est trop grand à diriger. Et si tu veux dire ‘Je vais diriger toute la machine Twilight’ t’es viré. Et l’autre chose est que c’est beaucoup trop de responsabilités. Pourquoi voudrais-tu ça? 


Taylor, t’as profité des avantages que Twilight t’as offert. Comment a été cette ‘promenade’?
Taylor: C’était une plateforme extraordinaire, et ça te donne l’opportunité d’être pointilleux et faire ce que tu veux faire—et c’est le rêve de tout acteur, être capable …
Kristen: …de choisir des choses.
Taylor: Yeah, et maintenant je choisis des projets dont je suis extrêmement passionné.
Kristen: [Affectueusement] Mignon petit encul*.

Pour quel projet es-tu le plus excité?
Taylor: Je dois dire ‘Abduction’, parce que je commence dans trois semaines. Je joue un sénior au lycée qui trouve sa photo dans un site pour personnes disparues et réalise que toute sa vie était un mensonge.

Que pensez-vous des choix de carrière que Taylor fait?
Kristen: C’est fou à quel point il est ambitieux. Je suis tellement différente de lui. On était dans l’avion et il a dit, ‘Donc que penses-tu que je devrais faire à propos de ça ?’ et ça concernait un énorme film, et j’étais comme, ‘Mec, je ne faits pas des films comme ça. Je ne sais pas.’
Taylor: Ça n’a pas d’importance. Elle est une excellente personne vers qui aller pour des conseils. Je l’embête surement parce que je vais la voir pour des conseils tellement de fois.
Kristen: Taylor, je ferais n’importe quoi pour toi.
Robert: Okay, ça sonnait comme la chose la plus insincère qui soit.
Kristen: Tu vois, tu as réellement un moment et les gens pensent simplement que tu mens.

Les gars, vous allez bientôt commencez le tournage des deux films Breaking Dawn l’un après l’autre. Vous avez signé pour cette franchise avant que Breaking Dawn ne soit écrit. Quand vous l’avez lu, avez-vous pensé, comment on va transformer ça en film?
Kristen: Ouais, absolument. A quoi va ressembler Renesmee? Est-ce que ça va être ce petit bébé à dents qui court autour? Ça va être bizarre.
Robert: [rires] ‘Petit bébé à dents.’
Kristen: Yeah, mais je pense que ça va être cool. Un des principaux objectifs de la série est d’emmener Bella à un point où elle est assez mature pour prendre une décision si importante, et elle est passée par beaucoup. Dans le quatrième, elle va devenir une épouse. Elle va devenir une maman. Elle va devenir adulte et vampire. Pour faire ça étant si jeune, ça doit être crédible. Donc je suis réellement excité de jouer ça.

Certaines personnes lisent Breaking Dawn comme très pro-vie et Mormon parce que Bella décide d’avoir son bébé même si ça met sa vie en danger. Est-ce que ça vous a dérangé quand vous avez lu le livre? 
Kristen: Non, parce que c’est compréhensible. Ne pas abandonner le bébé c’est s’accrocher à cette dernière chose qu’elle devrait abandonner si elle n’est plus humaine après. Juste après qu’elle et Edward font l’amour pour la première fois, elle se dit, ‘Oh m****, j’ai peut être envie de rester humaine un peu plus longtemps.’ Le bébé est juste une version plus intense de ça.
Robert: Je pense que les gens dont toutes ces références Mormones juste pour publier un article sur Twilight dans des publications respectables comme le New York Times. Même Stephenie [Meyer] a dit que ça ne voulait pas dire cela. C’est basé sur un rêve.

Les films Breaking Dawn sont les derniers de la série. Comment vous-sentez-vous à propos de cette conclusion qui arrive bientôt. 
Kristen: Pour les tournages, ils sont presque terminés. On aura fini en Mars.
Taylor: Ça va être tellement bizarre, le dernier jour du tournage du dernier film.
 Kristen: Ça sera triste aussi. Ça a été une des expériences les plus folles, et indulgentes pour un acteur, être capable de suivre un personnage tout ce temps.
Taylor: Je pense qu’arrêter sera très étrange.
 Kristen: On sentira comme si un chapitre vient a été fermé.
Taylor: Un grand chapitre.
Kristen: Je serais du genre, ‘Mais attends, il y a cette scène…’
Robert: [rires] ‘Je sais comment faire une scène de tente maintenant ! J’ai 30 ans !’
Source: #1 #2 #3 #4 #5 #6 #7 #8 #9 #10