Monday, October 11, 2010

Jake Scott and Kim Bowen talk about Kristen and 'Welcome to the Rileys'

Jake Scott et Kim Bowen parlent de Kristen et 'Welcome to the Rileys'



"I didn't shoot a stripping scene. I refused to do it." Welcome to the Rileys director Jake Scott at a recent screening of his indie flick, when we asked him what he thought about the tabloids focusing on Kristen Stewart's striptease (or lack there of).

The guy was good-natured enough to laugh off the goss, but is adamant that the whole movie would have been different if he'd had K.Stew hit the pole. That's not to say Kristen didn't take her role as a stripper very seriously:

"[Kristen] didn't want to hide," he 'fessed, after explaining the complexity of creating her character, Alison, saying that she had to be sexy and adult, but also young and sleazy.

"She's a very young, very sensitive woman, and the strippers she met while preparing for the role were—she describes them as—'open wounds,'" Jake continued. "And she wanted to represent them in the film."

As for getting "sleazy" for the film, the whole crew seems mucho-impressed with how far the Hollywood hottie was willing to go to ditch her naturally fab looks.

"She didn't want to shy away from that," costume designer Kim Bowen boasted about K.'s less-than-gorge looks in the film.

"Most actresses want to be perfect and pretty. But Kristen is real and looks real. A lot of actresses won't do that. She's a very truthful actress like that."

Oh and just FYI, for the pervs still interested, Kristen's stripper ensemble is no naughtier than a Lady Gaga outfit—some tape over her ta-tas and mile high heels. And aside from some dirty talk and a few semi-glimpses of her derriere, her part isn't as scandalous as the tabs want you to believe. So forget the whole friggin' stripper biz and see the movie because it's good—really good, actually.

"Je n'ai pas tourné de scène de strip. J'ai refusé de le faire." dit le réalisateur de Welcome to the Rileys, Jake Scott lors d'une récente projection de son film indépendant, quand on lui a demandé ce qu'il pensait sur les tabloïds qui se focalisaient sur le striptease de Kristen Stewart (ou l'absence).

Le gars était d'assez bonne humeur pour dédramatiser les commérages par la plaisanterie, mais insiste sur le fait que tout le film aurait été différent s'il aurait eu K.Stew se frottant contre la barre. Ce qui ne veut pas dire que Kristen n'a pas pris son rôle de stripteaseuse au sérieux:

"Kristen ne voulait pas se cacher," a-t-il confessé, après avoir expliquer la complexité de créer son personnage, Alison, disant qu'elle devait être sexy et adulte, mais aussi jeune et sordide.

"C'est une très jeune et très sensible femme, et les stripteaseuses qu'elle a rencontrée pendant qu'elle se préparait pour son rôle étaient -- elle les a décrites comme ça -- 'des blessures ouvertes,'" a continué Jake. "Et elle voulait les représenter dans le film." 

Pour devenir "sordide" pour le film, toute l'équipe a paru impressionné avec quelle rapidité la bombasse d'Hollywood était prête à mettre au fossé ses looks fabuleux.

"Elle ne voulait pas se dérober de ça," s'est vanté la costumière Kim Bowen pour K. ayant l'air moins belle dans le film.

"La plupart des actrices veulent être parfaites et jolies. Mais Kristen est vraie et parait vraie. Beaucoup d'actrices ne font pas ça. C'est une vraie actrice."

Oh et pour votre information, pour les pervers toujours intéressés, l'ensemble du strip de Kristen n'est pas plus vilain qu'une tenue de Lady GaGa -- du ruban adhésif sur son corps et des talons hauts. Et mis à part quelques paroles sales et quelques semi-aperçus de son derrière, son rôle n'est pas aussi scandaleux que les tabloïds le veulent. Donc oubliez tout le truc de stripteaseuse et regardez le film parce que c'est bon -- très bon, en fait.


EOnline