Tuesday, October 26, 2010

Jake Scott mentions Kristen with ComingSoon.net

Jake Scott mentionne Kristen avec ComingSoon.net



CS: And he is actually.

Scott: And he's an incredible actor, and Melissa had just done "Frozen River" so that really helped, and Kristen wasn't known for "Twilight" then. That hadn't happened yet. She had just finished shooting before she came onto our film, so we didn't know that "Twilight" was going to be this major success, so Kristen was, at that time, not a big star, so it was an interesting but very frustrating process to get the film financed but we ended up with the right people who believed totally in what we were doing, and we were all making the same film.

CS: Did one of the three actors get attached earlier than the others?

Scott: Jim and Kristen got attached pretty early, and Jim was 18 months before we started production.

CS: I want to ask about working with the three actors, because one of the things I really liked about the movie is that it is just three characters with a few people floating in and out, but it's really focused on those three. Did all three actors want to develop the characters on their own, did you have to work with each one individually, did you do a lot of rehearsal?

Scott: They all three have a different process, and Jim's preparation is really script-oriented. He's very focused on script and he's really good at it, and he had very strong ideas about the emotional logic of his character's journey. He also comes from a tradition of method acting, and he's rigorous about it, and I'd not really worked with that before, and so, I kind of just had to allow him to do it. His method is his method, so when he comes on set, and he and Melissa have an eminent respect for one another. Melissa is a very thorough actor who prepares in a different way, and she's really into detail of her character, of her physicalities and her behavior. So you have these two amazing actors - let them do their thing! So they'd come on set and we'd rehearse on set. Rather than rehearse before the shoot, we actually just sat down and talked a lot and discussed a lot. They were a bit resistant to rehearsing scenes because I think that a lot of actors find on movies that they can over-rehearse. And Kristen is just complete instinct, everything is instinct. I kept her away from the others, because that was the nature of the relationship, and she kind of met strippers and hung out with some strippers that I introduced her to and kind of got a sense of their world, and it was her first time being independent from her parents on a movie, so she was alone. I think that was quite a big thing for her. She's a young lady, just turned 18 at the time, so she was pretty vulnerable.

So you're dealing with three very distinct types of actor. I'm not that experienced with actors and I just learned to trust them and learned from them and found it not easy but it was the best part of making the film was actually working with them. I looked forward to it. Actors, they have a reputation sometimes of being quite difficult.

CS: How did you deal with Kristen on shooting some of the racier scenes and how to prepare for those?

Scott: Very sensitively. You know, you've got this person who is young, who is having to expose herself, more emotionally than physically, but pretty physically as well, and she had to relate to Jim in this, to Doug Riley, and I think we had to be protective. Jim was really good at that, and that was partly their relationship, the characters Doug and Mallory, that's kind of what their relationship was. He was protective, he's not exploiting her, so it made my life easier in terms of watching out for Kristen, but you did feel like you had to... The irony is that Kristen was fine with dealing with it, she's very courageous. Really put herself and threw herself (into it). There were times where she'd do a take and you'd go, "My God." She'd just blow me away at how far she was willing to push it, and she's always trying something new, it was interesting, really interesting.
CS: Et il est en réalité.

Scott: Et c'est un acteur incroyable, et Melissa venait de faire "Frozen River" donc ça a vraiment aidé, et Kristen n'était pas alors connue pour "Twilight". Ce n'était pas encore arrivé. Elle venait de terminer le tournage avant son arrivée sur notre film, donc nous ne savions pas que "Twilight" allait être ce grand succès, donc Kristen n'était, à ce moment là, pas une grande star, donc c'était un processus intéressant mais très frustrant pour avoir le film financé mais nous avons fini avec les bonnes personnes qui ont totalement cru à ce que nous faisions, et nous avons tous fait le même film.

CS: L'un des 3 acteurs s'est-il attaché plus tôt que les autres?

Scott: Jim et Kristen se sont attachés très tôt, et Jim était 18 mois avant que nous commencions la production.

CS: Je voudrais demander sur le fait de travailler avec les 3 acteurs, parce que l'une des choses que j'ai vraiment aimé à propos du film c'est qu'il y a juste 3 personnages avec quelques personnes flottant ici et là, mais il a vraiment mis l'accent sur ces 3 là. Les acteurs ont-ils voulu développer leurs personnages eux-mêmes, as-tu dû travailler individuellement avec chacun d'eux, avez-vous fait beaucoup de répétitions?

Scott: Ils ont tous les 3 un processus différent, et la préparation de Jim est vraiment orienté du script. Il est très axé sur le script et il vraiment bon pour ça, et il avait des idées très arrêtées sur la logique émotionnelle du voyage de son personnage. Il vient aussi d'une tradition de méthode de tourner, et il est rigoureux à ce sujet, et je n'avais pas vraiment travaillé avec ça avant, et donc, j'ai juste eu en quelque sorte à lui permettre de le faire. Sa méthode est sa méthode, donc quand il vient sur le plateau, et lui et Melissa ont un respect éminent l'un envers l'autre. Melissa est une actrice très complète qui se prépare d'une manière différente, et elle est vraiment dans les détails de son personnage, de ses traits physiques et de son comportement. Donc vous avez ces 2 acteurs étonnants - laissez-les faire leurs trucs! Alors ils sont venus sur le plateau et nous avons répété sur le plateau. Plutôt que de répéter avant le tournage, nous nous sommes en fait juste assis et nous avons beaucoup parlé et beaucoup discuté. Ils étaient un peu résistants à la répétition des scènes parce que je pense que beaucoup d'acteurs trouvent sur les films qu'ils peuvent sur répéter. Et Kristen est juste instinctivement complète, tout est instinct. Je l'ai tenu à l'écart des autres, parce que c'était la nature de la relation, elle est une sorte de stripteaseuse rencontrée et a trainé avec quelques stripteaseuses que je lui ai présenté et a en quelque sorte reçu un sens de leur monde, et c'était sa première fois étant indépendante de ses parents sur un film, donc elle était seule. C'est une jeune femme, qui venait d'avoir 18 ans à ce moment là, donc elle était assez vulnérable.

Donc vous avez affaire à 3 types d'acteurs très distincts. Je ne suis pas expérimenté avec les acteurs et j'ai juste appris à leur faire confiance et j'ai appris d'eux et je n'ai pas trouvé ça facile mais c'était la meilleure partie de la réalisation du film était en fait de travailler avec eux. J'ai regardé ça avec impatience. Les acteurs, ils ont la réputation d'être parfois assez difficiles.

CS: Comment as-tu traiter avec Kristen pour le tournage des scènes les plus risquées et comment s'y préparer?

Scott: Très délicatement. Tu sais, tu as cette personne qui est jeune, qui doit s'exposer, plus émotionnellement que physiquement, mais assez physiquement aussi, et elle doit se rapporter à Jim dans ce domaine, à Doug Riley, et je pense que nous avons dû être protecteurs. Jim était très bon à ça, et c'était partiellement leur relation, les personnages Doug et Mallory, c'était le genre de ce que leur relation était. Il était protecteur, il ne l'exploite pas, ça m'a rendu la vie plus facile en termes de veiller sur Kristen, mais tu as senti comme tu as dû... L'ironie est que Kristen était bien pour traiter avec ça, elle est très courageuse. Ca la pousse vraiment et la jette dedans. Il fut un temps où elle aurait fait une prise et irait "Mon Dieu". Elle m'a juste soufflé à quel point elle était prête à le pousser, et elle a toujours essayé quelque chose de nouveau, c'était intéressant, vraiment intéressant.


ComingSoon