Monday, February 7, 2011

'Welcome to the Rileys' DVD Featurette: Creating the Rileys


Wow! It's so cool to see it!!



Traduction en français par nous-mêmes:


La création des Rileys.

Welcome To The Rileys... on ne sait pas ce que ça signifie, je suppose Bienvenue dans leur monde. Je ne voulais pas l'apostrophe sur le "s", ce n'est pas possessif, ce n'est pas exclusif, c'est inclusif.
Tout le monde qui vient pour ce projet, c'est venir pour ce projet autre que pour l'amour pour ce projet, notre société a lu, tu sais, des centaines de scripts.
Et heu, ce projet se trouvait dans une classe à part.
Mais notre société a été crée que nous voulons vraiment ressembler au petit drame indépendant donc nous sommes passé sur ça et nous pensions que c'était la fin de ça. Mais nous avons prévu une réunion et nous nous sommes assis dans la salle pendant environ 2h30 à écouter Jake parler du script, et puis nous avons réalisé qu'il est une personne qui veut raconter l'histoire donc nous raconterions l'histoire si nous le faisions pour lui, et nous avons décidé que nous allions trouver le film avant de quitter la salle.
"Voilà, c'est plus que ce que tu voulais?"
"Woaw"
Ca m'a juste parlé tu sais, toute chose comptait pour moi et je voulais raconter une histoire qui signifiait quelque chose pour moi. Cette idée a été inspiré par une visite ici, des amis à moi se mariaient, un groupe d'entre nous sont allés dans un club de strip-tease à Bourbon Street et heu, une des étapes a été cette fille qui semblait avoir 15 ou 16 ans.
"Quel âge as-tu?"
"Quel âge je parais avoir?"
"15 ans?"
Il veut juste la couvrir avec sa veste et j'étais curieux de sa capacité à créer une histoire pour expliquer.
J'ai lu le script de Ken, le premier projet et je suis tombé amoureux des personnages.
Mais c'est intelligent, c'est comme être sur la page qui n'a pas d'importance, c'est, c'est comment, comment ils peuvent faire ça, faire que ces mots prennent vie.
J'ai pensé woaw, je ne peux pas imaginer Tony Soprano, tu sais, jouant cet homme d'affaires.
Il est ouvert d'esprit et il est très passionné par le projet et je l'ai rencontré en moins de 10 minutes et tu sais c'était le gars qui jouait Doug.
Doug Riley est un gars qui vient d'Indianapolis à la Nouvelle Orléans et être à la Nouvelle Orléans... change, et commence à... exhorter un comportement différent qu'il aurait normalement, et le chaos commence.
Nous sommes venus sur le plateau le premier jour pour Tony Soprano qui livrer ses répliques et l'une des premières scènes était James au téléphone et je peux entendre ma tête qui disait, et j'ai entendu le dialogue des allers-retours et je me réjouis que j'étais genre comme "Qui est en train de lire les répliques de James à Kristen?" et il a dit "C'est James" et j'ai regardé autour et c'était James au téléphone dans sa voix à laquelle je ne m'attendais pas, et j'ai été vraiment très très étonné.
"Calmes toi, où es-tu?"
Il a un tel côté plus doux dans ce film, c'est... il sourit différemment dans ce film c'est dingue, il a comme un sourire complètement différent.
James est un acteur incroyable, c'est un acteur de personnage étonnant, c'est une chance pour cet acteur de personnage étonnant d'être, de faire quelque chose de totalement différent du rôle pour lequel il est connu.
"Je suis Mallory... Comment tu t'appelles?"
J'ai passé une nuit avec Sean Penn à San Francisco, il a mentionné Kristen Stewart, il venait juste de terminer Into The Wild et il devait être édité, et j'ai regardé en elle un peu plus et puis je suis allé voir Into The Wild dès qu'il est sorti et j'ai aimé le film et quand elle est arrivée à l'écran... Dès que je suis sorti du cinéma, j'ai appelé. Appelé toutes les personnes que j'avais besoin d’appeler pour savoir si elle était disponible, et si on pourrait se rencontrer.
Avec Kristen, j'étais si familier avec son travail quand Twilight n'était pas encore sorti. Je n'avais aucune idée à quoi m'attendre et j'étais heureux, j'étais vraiment excité que nous arrivions à créer une alchimie et quelque chose de complètement nouveau. Ça a toujours été un projet très intimidant parce que je joue une fille qui est juste entièrement endommagée... juste avant le point de non retour. Et c'est là où nous l'attrapons.
"Alors lèves-toi, habilles-toi, prends une douche, brosse toi les dents! Allez! Allez!"
Ils ont parlés avec beaucoup de filles. Certaines d'entre elles ont travaillé dans le club dans lequel je travaille. Ces filles... elles pensent qu'elles ont été blessé si profondément que personne d'autres ne peut leur faire plus de mal.
"Oh, tu fais ce que tu veux de moi, je vais bien!".
"Nuit de club?!"
Elle apporte... "C'est stupide! C'est vraiment stupide!"
"D'accord, je suis vraiment stupide putain!"
C'est doux et juste d'un réalisme que très peu de jeunes actrices ont. Il y a tellement de jeunes filles célèbres à Hollywood. Mais combien d'entre elles peuvent réellement réussir ce rôle? Je ne... Je ne sais pas vraiment qui d'autre le peut en ce moment.
"Mallory, c'est ma femme Lois. Lois, Mallory. Lois attends!"
"Non!"
"Attends Lois! Viens ici, viens ici!"
"Non, tu es fou!"
"Bon, bien, calme toi!"
"C'est fou!"
"Calme toi!"
"Elle est juste une enfant!"
Les gens me complimentent souvent sur mes choix de rôles, mes très bons choix de rôles. Je dois les corriger et dire que je ne choisis pas les rôles, ils me choisissent.
J'ai toujours vraiment pensé qu'elle était une concurrente pour Lois et tu sais... les horaires et des sortes de choses à démontrer de ressembler, c'était une possibilité. Et ce n'était pas très récemment que nous... nous sommes vraiment capable de l'amener dessus.
Jake Scott m'est tombé dessus quelques semaines avant mon arrivée en Nouvelle Orléans, afin de travailler avec Jake et tout le monde et... après une quinzaine de pages du script, j'étais juste tellement heureuse, mon coeur bondissait de ma poitrine. Ils m'ont demandé de jouer ce rôle.
"Tu vas bien?"
"Je vais bien."
S: C'est un rôle très dramatique, elle communique beaucoup et a une sorte lien très intense à son caractère et... nous croyons que Melissa sera la meilleure personne que nous pouvions avoir pour faire ça.
M: Nous avons un charmant dicteur ici, qui nous aident au moins à se rapprocher de ce son très particulier de l'Indiana.
"Tu vas rester ici toute la nuit?"
"Je fume juste une cigarette."
"Je voudrais que tu ne fumes pas dans la maison."
"Eh bien, je ne suis pas dans la maison, je suis dans le garage."
K: Quelques-uns des moments les plus forts sont quand elle est totalement silencieux. Il n'y a pas de dialogue, c'est le comportement pure. Mais parce qu'elle a cette baisse, elle a le coeur le plus bas de tous les personnages. Il ... Il y a de la résonance. C'est ... c'est comme cette note de base. Et même après les chaînes ont été tracés. Vous sentez toujours le grondement de cette note.
J: J'ai tendance à être un de ceux qui font tout, qui contrôle tout. Et j'ai effectivement laisser passer parce que je ne pense pas que vous pouvez faire avec la motion.
K: Jake s'est vraiment avéré être la personne idéale pour raconter l'histoire. Je veux dire, il est ... il n'est pas exploité du tout, je veux dire.. 'Je fais un film sur une strip-teaseuse,' il ne pense pas à ça.
J: C'est ... un film très émouvant. Vous savez, alors... En ce sens, il faut vraiment respecter l'espace de l'acteur, il faut être très conscient du travail qu'il fait.
M: Dans mes premiers jours ici à la Nouvelle-Orléans lorsque nous étions encore en pré-production, Jake m'a donné deux aimants ronds. Et... il parle du pôle magnétique de Lois à Doug. De toutes les manières, de la partie nord du pays à toute la partie sud du pays. Elle est magnétiquement attiré à son mari et j'ai joué pendant quatre semaines maintenant avec ces petits aimants. Ils sont fascinants, si vous les prenez et que vous les faites tombés suffisamment proche, ils se rassemblent avant de toucher le sol, euh... si vous les tournez, si vous tournez les deux, ils s'éloigneront l'un de l'autre et si l'un d'entre eux tourne, ils reviennent ensembles. C'était un dispositif brillant de la part du réalisateur de me donner ces aimants, je les utilisaient beaucoup quand nous tournions.
J'ai en quelque sorte creusé dans le film, ça sauve des phrases ou des mouvements donc j'ai appelé pour les phrases les battements des films et il y en a cinq, et c'est une carte, à l'heure actuelle, nous travaillons sur les 5 premières parties du film, et sur le final du film. Euh ... et je travaille avec ouverture, et je sais que peu importe ce que l'actrice fait, il y a une sorte d'ouverture sur Doug... et un sentiment de compréhension et d'écoute de Lois et Mallory à la fin, elle est... elle est... elle a grandi, elle écoute et elle observe... Il y a donc une ouverture à la fin du film.
"Tu me manques... si cela signifie quelque chose pour toi."
"Tu me manques aussi." La Nouvelle-Orléans est un endroit très spécial en Amérique, il y a beaucoup de personnes qui vivent ensemble dans une belle ville, j'aime être ici.
Et Jake voulait le réel pour tout était, c'est vrai. Lorsque la ville a était inondée, la Garde nationale et l'armée, ceux qui étaient là, ils sont allés autour vérifier toutes les maisons et ils ont mis le X. Et le X, essentiellement, c'était un catalogue de l'endroit où étaient les maisons et toujours sur cette maison, ça n'a pas changé, dans le coin de la maison où les inscriptions ont étaient faites sur le métal et de mettre au-dessus des marquages sur la maison, c'est devenu des choses de secours et c'est devenu des oeuvres d'art, les heures où nous avons vécus ici seront toujours dans nos coeurs.
L'histoire n'a pas vraiment une belle fin triste, c'est un peu ambigu. C'est la façon dont la vie serait je pense.
Et donc cette histoire est sur, vous savez, ces deux personnes qui ont fait ce coup terrible et ont en quelque sorte dû la surmonter afin qu'ils puissent apprendre à vivre et à aimer à nouveau.
Ces gens vivent avec leurs blessures et à bien des égards, c'est ce que ce film raconte: des gens qui sont allés à la guerre et qui ont vécu l'enfer dans leur vie et qui continuent à vivre et à cacher ce qui ne va pas et... l'accepter.


Source