Monday, February 13, 2012

New interview with Cambio on the 'Snow White and the Huntsman' set

Nouvelle interview avec Cambio sur le plateau de 'Blanche Neige et le Chasseur'



ITsOTBY note: This interview was conducted on the set (October 2011) with international journalists. So quotes may appear in multiple international publications.

If you were Kristen Stewart, you might be preoccupied thinking about the release of Snow White And The Huntsman this summer. Not only is it your first big movie role apart from the same role you've played in four installments of one of the most beloved (by most teen girls, anyway) film franchises in history, but you're playing a well-known fairytale character who is known to sing songs with woodland creatures and charm everyone she meets. And then there's the added pressure of another Hollywood actress giving the same role a try a few months before your version hits theaters. Yep, if you were Kristen Stewart, you might even feel like you have something to prove.

But you're not Kristen Stewart. Because Kristen Stewart is effing awesome and we're standing three feet away from her in her trailer, along with a handful of other outlets, back in October somewhere outside of London on the set of Snow White And The Huntsman listening to her talk about the amazing character she's created for the movie.

Being the lame Twilight nerd that I am, I couldn't help but point out to Kristen that this is the second movie in which she plays a character who gets led into the woods to get some bad news. The first instance, of course, was in New Moon when Edward (Robert Pattinson) takes Bella into the forest to dump her. And in the classic telling of Snow White, she is led out into the woods to be killed (although this movie might have a twist or two in store).

"Well, it's funny," she told us when asked which is harder to play, getting dumped in the forest like Bella or finding out you're going to die as Snow White does. "I think she [Snow White] genuinely lacks that innate fear of death that we all have. She's got a serious, fierce survival... not skills, but instincts. She isn't afraid of anything. What's harder is to have dreams and hopes that you lived with your whole life sort of be just shattered in front of you. Only that hope doesn't exist anymore and you've got so much in you and you can explain to people that it's so worth fighting for and blah, blah, blah. So, basically you see the degradation of the people that basically... it's like she's a voodoo doll. If they're in pain, she's in pain. And so when she gets out of those walls, it's actually like it's a blow to the stomach, with almost every step, every new discovery of how sh** things have gotten."

She continued, "I think, probably, it's totally impossible to compare the two because the leading out [into the woods] and being broken up with thing, especially in that context, was one of the hardest things I've ever had to play and I built that moment up in my head, not that I'm talking about Twilight now," she smiles, hoping to keep the conversation on Snow White. "You can't compare them. And I know that doesn't make sense, but I kind of can't compare."

Now we can reveal that we were one of a handful of media outlets on set that day back in November and had a chance to interview Kristen and Chris after the stunt-gone-wrong went down.

"It's actually a very confidence-building experience," Kristen told us. "I always imagined the... I don't like punching anyone. So, you know when you dream and your hand just slides right down their face, it doesn't do that in real life. It really works. God, that really made me feel horrible, though. I mean, like instantly hot tears and I was like, 'Oops.'"

After filming an forest scene where Chris and Kristen are tied up and hanging from a tree by their ankles, the pair re-watched the punching scene, which was shot earlier in the day, on the monitors with director Rupert Sanders. Kristen then retold the story to one of the film's producers, Joe Roth (pictured above) when he arrived on set and Chris walked over to where we were standing where we asked him for his side of the story. 

"We misjudged one another and I head-butted her fist with my nose, which didn't turn out too well for me," Chris said while pointing out the "swelling going on with my nose."

Kristen told us the role of the Huntsman evolved after Chris became attached.

"It really did change so much," she said. "And so when he came in it was like, 'Wow! This is f***ing interesting!' I mean, it was like they really elevated it. I mean, Chris is an amazing, nice guy and also like, f***ing great instincts and he can roll with everything on set. He's really relaxed, whereas I'm always like, 'Oh my God!' -- I use my anxiety to do this and he's always sort of like... he's a good energy for me. I really like working with him." 

As for the face-punching scene, Kristen is definitely a fan of the final result, "It looks... it'll be in the movie."
ITsOTBY note: Cette interview a été réalisée sur le plateau (Octobre 2011) avec des journalistes internationaux. Plusieurs citations peuvent donc apparaître dans de multiples interviews.

Si vous étiez Kristen Stewart, vous seriez probablement occupé à penser à la sortie de Blanche Neige et le Chasseur, cet été. Pas parce que c'est votre premier grand rôle dans un film mis à part celui que vous avez joué dans une des franchises les plus appréciées (par la plupart des adolescentes, en fait) de l'histoire, mais parce que vous jouer un des personnages de conte de fée le plus connu, notamment pour chanter des chansons avec des créatures des bois et charmer tout ceux qu'elle rencontre. Et il y a aussi la pression quand au fait qu'une autre actrice d'Hollywood joue votre rôle quelques mois avant que votre version sorte au cinéma. Oui, si vous étiez Kristen Stewart, vous vous sentiriez comme si vous aviez à faire vos preuves.

Mais vous n'êtes pas Kristen Stewart. Parce que Kristen Stewart est génial et que nous nous tenions à quelques pas d'elle dans sa caravane, avec une poignée d'autres gens, retour en Octobre, quelques parts en dehors de Londres, sur le plateau de Blanche Neige et le Chasseur, l'écoutant parler du merveilleux personnage qu'elle a crée pour le film.

Fan addict de Twilight que je suis, Je n'y peux rien mais j'ai remarqué que c'est le deuxième film dans lequel elle joue un personnage qui est abandonné dans les bois avec de mauvaises nouvelles. La première fois, bien sûr, c'était dans New Moon quand Edward (Robert Pattinson) emmène Bella dans les bois pour rompre avec elle. Et dans la version classique de Blanche Neige, elle est abandonné dans les bois pour être tuée (bien que ce film pourrait avoir une ou deux alternatives en magasins).

« Bien, c'est marrant. » nous dit elle quand on lui a demandé ce qui était le plus dur de jouer, être largué dans une forêt comme Bella ou découvrir que vous allez mourir comme Blanche Neige. « Je pense que Blanche Neige manque cruellement de cette peur innée de la mort que nous avons tous. Elle est une survivante sérieuse et fière – pas dans les capacités mais à l'intérieur d'elle même. Mais elle n'a pas peur de rien. Ce qui est le plus difficile c'est d'avoir des rêves et des espoirs que vous avez pour toute votre vie qui se brisent juste devant vos yeux. Seulement cet espoir n'existe plus et vous l'avez tellement en vous et vous expliquez aux gens que ça vaut le coup de se battre pour ça et blah blah blah. Donc fondamentalement, vous voyez la dégradation des gens qui... c'est si elle était une poupée vaudou. Si ils ont mal, elle a mal. Et quand elle sort de ces murs, c'est comme un coup en plein ventre, avec presque toutes les étapes, toutes les découvertes de comment les choses sont devenues. »

Elle continue, « Donc je pense qu'il est pratiquement impossible de comparer les deux à cause de la fin (dans les bois) et tout est divisé en morceaux, surtout dans ce contexte, était une des choses les plus dures que j'ai eu à jouer. Je n'ai jamais eu à jour et je construis ces moments dans ma tête, non pas que je parle de Twilight maintenant. » sourit elle, espérant garder la conversation centrée sur Blanche Neige. « Et je sais que ça n'a pas de sens mais c'est quelque chose d'incomparable. »

Maintenant nous allons révéler que nous étions un des médias présents sur le plateau ce jour là, et que nous avons eu la chance d'interviewer Kristen et Chris après la cascade qui a mal tourné.

« En fait, c'était une expérience très constructive » nous dit Kristen. « J'avais toujours imaginé...je n'aime pas frapper les gens. Donc, vous savez, quand vous rêvez et que votre main glisse juste en plein dans leur visage, on ne fait jamais ça dans la vraie vie. Ça marche vraiment. Mon dieu, ça m'a vraiment fait me sentir mal. Je veux dire, j'ai tout de suite pleurer et j'étais genre 'Oops !' ». 

Après le tournage d'une scène en forêt où Chris et Kristen se sont attaché et suspendu à un arbre par les chevilles, les deux revoyaient la scène du coup de poing, qui a été tournée plus tôt dans la journée sur les moniteurs avec le réalisateur Rupert Sanders. Kristen a re racontait l'histoire à un des producteurs du film, Joe Roth quand il est arrivé sur le plateau et Chris a marché vers elle quand ils lui ont demandé sa version de l'histoire.

« Nous avions mal jugé nos positions et j'ai heurté son poing avec mon nez, ce qui a mal fini pour moi » dit Chris en pointant le "gonflement sur son nez".

Kristen nous raconte que le rôle du chasseur a évolué après que Chris soit attaché.

« Ça a vraiment beaucoup changé » dit elle « Donc quand il est arrivé, c'était comme « Wow ! C'est intéressant ! ». Je veux dire c'était comme, ils l'ont vraiment élevé. Chris est un incroyable, agréable mec et il a aussi de supers instincts et il peut faire tout ce qu'on lui demande sur le plateau. Il est vraiment relax, tandis que moi je suis genre, « oh mon dieu ! », j'utilise mon anxiété pour faire quelque chose et lui il est du genre – Il est vraiment une bonne énergie pour moi. J'ai vraiment apprécié de travailler avec lui. » 

Et pour la scène du coup de pong, Kristen est une grande fan du résultat « Nous l'observions. Ça ressemblait – Ce sera dans le film. »


Source - Source2