Saturday, April 28, 2012

Rupert Sanders mentions Kristen with the Los Angeles Times

Rupert Sanders mentionne Kristen avec le Los Angeles Times

Early in “Snow White and the Huntsman,” several droplets of blood fall to the frozen ground in extreme slow motion, a sample not only of the menace to follow but also of first-time director Rupert Sanders’ truly painstaking attention to detail.

“Trying to ground everything in reality was the most important thing to me,” Sanders said. “She’s a burning fire that touches the tinder of the people around her,” the director said of Snow White. “They see something in her that can make them whole again. She’s the beating heart of life.”
Plus tôt dans Blanche Neige et le Chasseur, quelques gouttelettes de sang tombaient sur le sol gelé au ralenti, pas seulement un échantillon de la menace qui suit mais aussi de la première expérience de réalisation de Rupert Sanders, faisant très attention aux détails. "Essayer d'enterrer les versions précédentes était la chose la plus importante pour moi," dit Sanders.

"C'est un feu ardent qui touchent la sensibilité des gens qui l'entourent," dit le réalisateur à propos de Blanche-Neige. "Ils voient quelque chose en elle. Elle est le cœur battant de vie pour tous."
Source