Monday, May 7, 2012

Jake La Botz (Okie Hitchhiker in 'On the Road') mentions Kristen

Jake La Botz (Okie Hitchhiker dans 'Sur la Route') mentionne Kristen


What about playing with the other actors ? In the trailer, we can see you in the Hudson with Kristen Stewart and Rocky Marquette.

The feeling was that we were actually out on the road… I never felt like I was working with actors.

Could you say more about the atmosphere during filming? Any special moment you won’t forget?

Walter Salles seems so comfortable in his skin… he and his cohorts created an energized and friendly environment to work in. I didn’t experience any of the angry, heavy-handed, Hollywood ‘get-it-done-yesterday’ vibe that I’ve seen working on big movies in the past. There was also a sense of equality among the people working on the film. One thing I remember is seeing Walter come loping up to the car in the Arizona desert as we were preparing for one more take of something. He’d been standing out in the sun for 12 hours… his eyes were wild and his skin burnt… he looked as though he’d lost his mind… I think I even asked him if he was going crazy…he smiled and high-fived Kristen. What became clear was that no matter what the degree of personal physical or mental discomfort Walter never loses sight of his vision.

Did you have the opportunity to discuss with the other actors about their feelings on the movie and the book?

Not much... but it was clear that the lead actors had worked very hard to embody the characters they were portraying.
Comment c'était de jouer avec ces acteurs? Dans la bande-annonce, vous êtes dans l'Hudson aux côtés de Kristen Stewart et Rocky Marquette.

Le truc c'est que nous étions vraiment sur la route. Je n'ai jamais eu l'impression de travailler avec des acteurs.

Peux-tu nous en dire plus concernant l’atmosphère sur la tournage? Y'a t-il des moments spéciaux que tu n'oublieras jamais?

Walter Salles était si confiant.. lui et son équipe ont crée un environnement de travail énergique et amical. Ce n'était pas comme sur les plateaux de tournage de grands films auxquels j'ai assisté, il n'y avait pas de vibration négative. Tous les gens qui travaillaient sur le film était égaux. Je me souviens de Walter qui arrive en grandes enjambées à la voiture dans le désert d'Arizona, nous nous préparions pour une dernière scène je crois. Il est resté debout au soleil pendant 12 heures, ses yeux devenaient sauvages et sa peau commençait à brûler, on aurait dit qu'il perdait la tête, je crois même que je lui ai demandé s'il était fou, il a souri et a tapé dans la main de Kristen. Ce que j'ai découvert est que peu importe à quel point il était inconfortable physiquement et mentalement, il ne perdait jamais sa vision.

As-tu eu l'opportunité de parler avec les autres acteurs de ce qu'ils ressentent concernant le livre et le livre?

Pas beaucoup... mais c'est clair que les acteurs principaux ont travaillé très dur pour créer les personnages qu'ils jouaient.
Source