Friday, May 4, 2012

Scans & Translation added - Kristen on the cover of Tù Magazine (Chile)

Scans & Traduction ajoutée - Kristen en couverture du magazine Tú (Chili)

image host image host image host image host

* Please note: This interview has been translated and was conducted as a roundtable with international journalists. Quotes may appear in multiple international publications.

Rupert Sanders (director) and the script convinced you to accept the project? 

Kristen Stewart: Definitely, Rupert and the script were transcendental. Charlize was also a solid pillar in accepting this project. Her name is well known above my own. So when I heard she was playing Queen, I decided that I wanted to be in this movie. One can read something fanstastic, but it can fall apart if it doesnt have other elements to support it. For me, knowing that Charlize was a part of it, meant I could be confident in this project.

Rupert was the one who brought darkness into the film? 

KS: Yes, and its because these characters live in an incredibly dangerous world. The enviroment and the landscape are a character in their own. The use of the images (of the landspace) is always evocative. He (Rupert) has the capacity to see things in a very unqui way.

How was it working with Chris Hemsworth? 

KS: Chris is a very charming guy. He is big and he was in the same working pattern to mine, because we didnt have much rehearsal time. We jumped right into the action of the movie and right when we stared working I said “Oh this is going to be easy!” He is a good actor. Chris is honest and you can really talk to him. The major part of the material (script) had potential, but once in a while I would play with him a little, changing things, improvising.

How was it doing all the stunts and which was the hardest for you? 

KS: I had to jump from a rock that was pretty high. I heard it was around 12 meters in height, but it seem much more than that. I also had to jump into freezing water and it was horrible. I didn’t think I had a problem with height, but it was terrifying. That was without a doubt the hardest stunt. 

Did you go straight from Twilight movie to Snow White and the Huntsman? 

KS: I had a little bit of time off between both movies. I had to choose between future projects that were very challenging, because I like to strive in my work. Snow White and the Huntsman is very different to Twilight and I really enjoyed making it. I love going from one project to another. 

How did you feel working with Charlize Theron? 

KS: I grew up admiring Charlize. She has a talent that is on a whole other level. It is like she has her own category and she’s phenomenal. She got picked for the movie before we (Kris and Chris) did and when I saw that she was and later read the script, I was ecstatic for the film and was confident in the project. It’s so exciting working with someone who you respect and who acts for the same reason you do. That was fantastic. The truth is that I was intimidated, but knew that we would have a great work relationship.

Were you really intimidated? 

KS: Yes ! I was really nervous and intimidated. Charlize was one of the most important reason of doing this project. I think she is great in everything she does and I respect her a lot like a woman. I loved the script and everything related to the project but Charlize was the fundalmentally the reason I said yes. When I met her I was like “Oh, wow! You’re crazy!” She is very fast paced, fun ,and attracts a lot of attention. She walked into a room and you had no option but to look at her. Charlize exceeded all of my expectations.

In Snow White and the Huntsman, the Queen believes that her beauty is part of her power. Do you believe that beauty gives you power? 

KS: Some people do use their beauty as power and inside they become horrible human beings. In the queen we see how she views beauty as a weapon that never fail. I think that is one of the beautiful characteristics in Snow White, she is able to see beauty even in the evil character of the Queen.

Snow White goes from being an innocent girl to a strong woman. Do you think of yourself as a strong woman? 

KS: It is interesting that the movie is not a story of how Snow White grows up into a strong woman. For her, it is finding out the weapons she poses to become a strong woman and how to utilize them. Her main weapons are the light and intuition.

Twilight was a phenomenom and thanks to it you now have many fans but also a lot of haters. What do you think about generating these two different extremes? 

KS: It is very strange to me and I become very nervous when I have to talk about my movies, and I hate it when people think that its because I don’t care. If they hate me because of that, I would love to prove them wrong. And if they hate me for other reasons, I don’t care because I am happy doing what I do.

What advice would you give to the girls that have a hard time fitting in?

KS: It’s hard for me to sit here and think that I’m talking directly to these girls and telling them how they should act so it’s more easy for them to fit in and they have it easy. I could tell them “Don’t worry about it” and it’s that it isn’t easy for girls to fit in at such a young age, and I understand that very well, but at the same time it’s what makes you, you. The best you could do is not worry about those things.

Who is your best friend and why? 

KS: I grew up with someone that is one of my bestest friends because she is crazy and fun. That is why Dakota(Fanning) is one of my closest friends. I respect her and I love her very much. She is crazy and adorable.

What is your favorite fairy tale? 

KS: To be honest, the truth is that I didn’t grow up with fairy tales, I liked the Disney movies more. My favorite is The Jungle Book.
* S'il vous plaît noter: Cette interview a été traduite et a été réalisée lors d'une table ronde avec des journalistes internationaux. Des citations peuvent donc apparaître dans plusieurs publications internationales.

Est-ce Rupert Sanders (le réalisateur) et le scénario qui t'ont poussé à accepter le projet? 

Carrément, Rupert et le scénario étaient exceptionnels. Charlize était aussi une des raisons. Son nom est connu chez moi. Donc quand j'ai su qu'elle allait jouer la reine, j'ai décidé d'accepter. Un projet peut être fantastique mais il peut aussi s'effondrer s'il n'y a pas d'éléments pour le supporter. Savoir que Charlize faisait partie de ce projet m'a rendue confiante. 

Rupert est celui qui a apporté le côté sombre du film? 

Oui, parce que ces personnages vivent dans un monde dangereux. L'environnement et le paysage sont aussi des personnages. L'utilisation des images du paysage est tout le temps évocatrice. Rupert a la capacité de voir les images d'une manière unique.

Comment c'était de travailler avec Chris Hemsworth? 

Chris est vraiment charmant. Il est fort et il était dans le même style de travail que moi, parce que nous n'avions pas beaucoup de temps pour répéter. Nous sommes directement entrés dans l'action du film et à l'instant où nous avons commencé, je me suis dit: "Ça va être facile!" C'est un bon acteur. Il est honnête et on peut vraiment lui parler. La majeure partie du scénario avait du potentiel, mais quelques fois je jouais un peu avec, je changeais des choses, j'improvisais.

Comment ça se passait avec toutes les cascades et laquelle as-tu trouvée la plus dure? 

J'ai du sauter d'un rocher qui était vraiment haut. On m'a dit qu'il était à 12 mètres de hauteur, mais il paraissait plus haut que ça. J'ai aussi du sauter dans de l'eau gelée, c'était horrible. Je ne pensais pas avoir le vertige, c'était terrifiant. C'était sans doute la plus dure des cascades.

Es-tu passée directement de Twilight à Blanche Neige et le Chasseur? 

J'ai eu un peu de temps pour moi entre les deux. Je devais choisir entre des projets futurs qui étaient vraiment stimulants, j'aime changer un peu. Blanche Neige et le Chasseur est très différent de Twilight et je me suis vraiment amusée à le faire. J'adore passer d'un projet à un autre. 

Comment c'était de travailler avec Charlize Theron? 

J'admire Charlize depuis que je suis petite. Son talent est d'un tout autre niveau. C'est comme si elle était dans sa propre catégorie, elle est phénoménale. Elle a été choisi pour le film avec Chris et moi, et quand j'ai appris qu'elle était choisie et quand j'ai lu le scénario, j'étais en extase et très confiante. C'est tellement excitant de travailler avec une personne que tu respectes et qui fait ce métier pour les mêmes raisons que toi. C'était fantastique. En vérité, j'étais intimidée mais je savais qu'on allaient bien s'entendre.

Tu étais vraiment intimidée? 

Oui! Très nerveuse aussi. Charlize était une des raisons les plus importantes pour lesquelles j'ai accepté ce projet. Je la trouve géniale dans tout ce qu'elle fait et je la respecte tellement en tant que femme. J'ai adorée le scénario et tout ce qui allait avec mais Charlize était la raison la plus fondamentale pour laquelle j'ai acceptée. Quand je l'ai rencontré j'étais comme, "Oh, wow! Tu es folle!" Elle fait tout très rapidement, elle est marrante et attire beaucoup d'attention. Quand elle entre dans une pièce, tu es obligé de la regarder. Charlize a dépassé toutes mes attentes.

Dans Blanche Neige et le Chasseur, la Reine croit que sa beauté est une partie de son pouvoir. Est-ce que tu penses que la beauté te donne du pouvoir? 

Certaines personnes utilisent leur beauté comme pouvoir et à l'intérieur ils deviennent horribles. La reine voit la beauté comme une arme qui ne l'abandonne jamais. Je pense que c'est l'une des plus belles capacités qu'a Blanche Neige, elle est capable de voir de la beauté même dans le personnage malfaisant qu'est la reine.

Au début, Blanche Neige est une fille innocente mais ensuite, elle devient une femme forte. Te considères-tu comme une femme forte? 

C'est intéressant que le film ne soit pas l'histoire de Blanche Neige qui devient une femme forte. Pour elle, il s'agit de trouver les armes qui la font devenir une femme forte et de comment les utiliser. Ses principales armes sont la lumière et l'intuition.

Twilight est un phénomène et grâce à lui tu as beaucoup de fans mais aussi beaucoup de personnes qui ne t'aiment pas. Que penses-tu de ces deux extrêmes? 

C'est très bizarre pour moi et je deviens nerveuse quand je dois parler de mes films, et je déteste que les gens pensent que c'est parce que je n'en ai rien à faire. S'ils me détestent à cause de ça, j'adorerai leur prouver qu'ils ont tort. Et s'ils me détestent pour d'autres raisons, je ne m'en soucis pas parce que je suis heureuse dans ce que je fais.

Quel conseil donnerais-tu aux filles qui ont du mal à s'intégrer? 

C'est dur pour moi de m'asseoir ici et de m'imaginer que je parle directement à ces filles, que je leur conseille d'agir d'une autre façon pour s'intégrer. Je pourrais leur dire, "Ne t'inquiètes pas" mais ce n'est pas facile de s'intégrer pour des jeunes filles de cet âge, et je le comprends très bien, mais en même temps c'est ce qui te fait être toi. Le meilleur à faire est de ne pas prêter attention à ces choses.

Qui est ta meilleure amie et pourquoi? 

J'ai grandi avec quelqu'un qui est l'une de mes meilleures amies parce qu'elle est marrante et folle. C'est pourquoi Dakota Fanning est l'une des mes amies les plus proches. Je le respecte et l'aime beaucoup. Elle est folle et adorable.

Quel est ton conte de fée préféré? 

Pour être honnête, je n'ai pas grandi dans l'univers des contes de fée. J'aimais plus les films Disney. Mon préféré est Le Livre de la Jungle.
Source - Scans - Transcript/Translation via