Wednesday, May 23, 2012

Le Figaro Interview - Cannes - 2012

In Cannes - by Emmanuèle Frois.


At 21, the star of Twilight is in official competition at Cannes. She vampirizes the screen in the role of Marylou, the heroine of On the Road by Walter Salles, the adaptation of the novel by Jack Kerouac.

LE FIGARO -You compete in Cannes On the road from Walter Salles . AndRobert Pattinson with Cosmopolis of David Cronenberg . Between you it is competition or rather a game?

KRISTEN STEWART – (laughs) Between us there is no problem! And we consider it as a game. It’s so incredible, unthinkable, crazy ending up the same year in Cannes, in competition, as we have just finished Twilight ! It’s strange …

Fate?

(laughs). I don’t know. Maybe …

What led you to the film by Walter Salles On the road , adaptation of the work of Jack Kerouac ?

I’ve been attached to this project for five years. I read the novel by Jack Kerouac at 15. It was on my list of books at school to read. Instinctively, I immediately selected it. This is the first book to have lit a flame in me and giving me a taste for reading. So, it all began with Jack!

What do you think Marylou, the heroine who was inspired by LuAnne Henderson?

She was never afraid of anything. For many young girls, including myself, often our actions are guided by fear. Even today, she would be considered unique. She had an ability to love, a generosity of spirit. She was not a rebel or persuaded to be a pioneer or avant-garde. She was just herself.

Filming of Twilight is over. Chapter 5, Part 2 Revelation , released November 14. Relief? We redid the catch because I had hurt myself. Then, we will promote for its release. I’ll have to talk about Twilight to end my day! I’m sure! Twilight represents a long and important part of my life.
À 21 ans, la star de Twilight est en compétition officielle à Cannes. Elle vampirise l'écran dans le rôle de Marylou, l'héroïne de Sur la route de Walter Salles, l'adaptation du roman de Jack Kerouac. Elle a bien le jeu dans le sang.

LE FIGARO - Vous êtes en compétition à Cannes pour Sur la route de Walter Salles. Et Robert Pattinson avec Cosmopolis de David Cronenberg. Entre vous c'est la compétition ou plutôt un jeu?

KRISTEN STEWART - (rires) Entre nous il n'y a pas de problème! Et on considère ça comme un jeu. C'est tellement incroyable, impensable, complètement fou de se retrouver la même année à Cannes, en compétition, alors que nous venons de terminer Twilight! C'est étrange...

Le destin?

(rires). Je ne sais pas. Peut-être...

Qu'est-ce qui vous a conduit au film de Walter Salles Sur la route, adaptation de l'oeuvre deJack Kerouac?

Je suis attachée à ce projet depuis cinq ans. J'ai lu le roman de Jack Kerouac à 15 ans. Il figurait sur ma liste de bouquins à l'école. Instinctivement, je l'ai tout de suite sélectionné. C'est le premier livre à avoir allumé une flamme en moi et à m'avoir donné le goût pour la lecture.Tout a donc débuté avec Jack!

Que pensez vous de Marylou, l'héroïne qui a été inspirée par LuAnne Henderson? Elle n'a jamais eu peur de rien. Pour de nombreuses très jeunes filles, et moi y compris, beaucoup de nos actions sont parfois guidées par nos peurs. Même aujourd'hui, elle serait considérée comme quelqu'un d'unique. Elle avait une habilité à aimer, une générosité d'esprit. Elle n'était pas une rebelle ou persuadée d'être une pionnière ou une fille d'avant-garde. Elle était simplement elle-même.

Le tournage de Twilight est terminé. Chapitre 5, Révélation 2ème partie, sortira le 14 novembre. Un soulagement? On a refait des prises parce que je m'étais blessée. Ensuite, nous en ferons la promotion pour sa sortie. J'aurai à parler de Twilight jusqu'à la fin mes jours! J'en suis persuadée! Twilight représente une part longue et importante de ma vie.


Le Figaro - English translation