Tuesday, May 22, 2012

NEW Kristen's quotes in Mexican newspapers

NOUVELLES citations de Kristen dans des journaux mexicains

Milenio
image host image host image host

On why she chose Snow White, and why it reflects life itself:
“It’s very simple – don’t go after things because they appear to be perfect. Life is not like that.”
On being private about her personal life:
“I think it’s weird when actors start to believe they’re interesting and cool because they sell themselves. I don’t have a problem with Twitter, and probably if I wasn’t in this position I’d have one, but when you start giving away pieces of yourself, you stop being you.”
On challenging herself as an actress:
“I think everybody wants to find something new, I want to find something that amazes me. Genres don’t mean anything to me, because not everything is happy or sad nedessarily. Even in a sad situations you can find happy times, and sometimes you laugh, so they call it a drama, or it’s a dark comedy. For me, I just need to find a world in there. To read a story that somebody wrote, and find it real. I just want to make sure that I’m moving forward.”
On liking Mexican culture, wanting to learn Spanish and disliking when people call Mexico dangerous:
“I’m sorry I can’t say anything in Spanish, but if there was a language I could learn it would be Spanish. There’s something about living in LA, we’re so close, and I went to a school where most of my classmates had a Mexican parent. It bothers me that people say I can’t spend more time in Mexico, because it’s dangerous or beause I shouldn’t, but I’m so close to it that I’m not afraid.”
On apologizing for not greeting fans at the airport:
“Sometimes people think I’m mean, but I think they understand. They had police officers. They say I run from airports but I’m not the one who chooses which exit to take. I like coming to Mexico, and I’m not saying that because I’m here. It’s because people here are so passionate and they’re always very warm, everybody looks so happy, and that makes us feel good, but I am sorry.”
Sur pourquoi elle a choisi Blanche Neige et pourquoi cela reflète la vie en elle même:
"C'est très simple – ne courez pas aprés quelque chose parce qu'elle vous paraît parfaite, la vie n'est pas ainsi."
A propos de son silence sur sa vie privée:
“Je pense que c'est bizarre quand des acteurs commencent à croire qu'ils sont intéressants et cool parce qu'ils se vendent. Je n'ai aucun problème avec Twitter et probablement que si je n'étais pas dans cette position, j'en aurais un, mais quand vous commencez à donner des petits bouts de vous même, vous arrêtez d'être vous même.”
Sur le fait de se donner des challenges en tant qu'actrice: 
“Je pense que tout le monde veut trouver quelque chose de nouveau, je veux trouver quelque chose qui m'émerveille. Les genres ne veulent rien dire pour moi parce que rien n'est seulement heureux ou triste. Même dans des situations tristes, vous pouvez trouver des moments heureux et parfois, vous riez donc ils appellent ça un drame ou c'est une comédie sombre. Pour moi, j'ai juste besoin de trouver un monde là dedans. Je veux juste être sûre d'avancer."
Sur son amour pour la culture mexicaine, son envie d'apprendre l'espagnol et ne pas aimer qu'on disent que les mexicains sont dangereux: 
“Je suis désolé, je ne peux rien dire en Espagnol, mais si il y avait une langue que j'apprendrais, ce serait l'espagnol. Il y a quelque chose dans le fait de vivre à LA, on vit si près et j'allais dans une école où la plupart de mes camarades avait un parent mexicain. Ça me touche que les gens disent que je ne peux pas passer plus de temps au Mexique, parce que c'est dangereux ou parce que je ne devrais pas mais j'en suis tellement proche que ça ne m'effraie pas.”
Sur le fait d'être désolé de ne pas pouvoir rencontrer ces fans à l'aéroport:
“Parfois les gens pensent que je suis méchante, mais je pense qu'ils comprennent. Ils ont des officiers de police. Ils disent que je cours dans les aéroports mais je ne choisis pas quelle sortie je vais prendre. J'aime aller au Mexique et je ne dis pas ça parce que je suis ici. C'est parce que les gens ici sont si passionné et ils sont toujours très chaleureux, tout le monde semble si heureux et ça les fait se sentir bien mais je suis désolé.”

Excelsior
image host image host

On going to Cannes:
"I’m not nervous about going. I know it’s one of the highest places for an actor to reach, but I feel lucky because I get to share my passion. That’s the reason why I do this job."
Sur aller à Cannes:
"Je ne suis pas nerveuse d'y aller. Je sais que c'est un des endroits les plus élevés pour un acteur à atteindre, mais je me sens chanceuse parce que je peux partager ma passion. C'est la raison pour laquelle je fais ce métier."

Reforma
image host

Kristen Stewart wants to open two support centers for female sex workers who want to change their lives. 
“I think the world of prostitution is hard to get into, and making the choice of leaving it can be just as difficult. I want to give former prostitutes the best. I would put all the money I have into doing it.”
On being a role model: 
“I think it’s important to not try to consciously be a role model, but to just be yourself. I’ll keep doing my thing. When a group of people follow you it’s because they relate to what you do. It’s weird when you’re put in a different spot, because I think we’re on the same level.”
On not being allowed to see Mexico city:
I'd love to be able to say ‘F*ck it.’ And go outside and see the city, but they say it’s dangerous so I’m not allowed.”

The newspaper goes on to share how 150 fans were waiting outside the hotel in the hopes of seeing her. One 14 year old said she would not leave until she saw her, even if it mean sleeping outside and following her to the airport.
Kristen Stewart veut ouvrir 2 centres de soutien pour les femmes qui veulent changer de vie après avoir travailler dans l'industrie du sexe. 
“Je pense que le monde de la prostitution est dur à intégrer et faire le choix d'en sortir l'est encore plus. Je veux donner à ces femmes le meilleur, je voudrais mettre tout l'argent que j'ai pour ça.”
Sur le fait d'être un modèle: 
“Je pense qe c'est important de ne pas essayer consciemment d'être un modèle, mais juste être oi même. Quand un groupe de gens vous suivent, c'est parce qu'ils s'identifient à ce que vous faites. C'est bizarre quand vous êtes mis dans une position différente parce que je pense qu'on est au même niveau.”
Sur le fait de ne pas être autorisé à voir la ville de Mexico:
J'aimerai pouvoir dire « Allez vous faire foutre » et aller dehors voir la ville mais ils disent que c'est dangereux donc je n'ai pas le droit.”

Les journaux ont montré 150 fans à la sortie de l'hotel avec l'espoir de la voir. Une fille de 14 ans a dit qu'elle ne partirait pas tant qu'elle ne l'aurait pas vu même si ça veut dire dormir dehors et la suivre à l'aéroport.

EL Universal
image host

Why does it matter why I do on Sundays? 
This movie is everything I wanted it to be, so I want to talk to the press about it, it makes sense because I’m so excited about it. Being here makes me happy, but if you start asking questions about what I do on Sundays, I’d say ‘Why do you want to know? Who cares what I do on Sundays?” (laughs)
Pourquoi est-ce important ce que je fais le dimanche?
Ce film est tout ce que je voulais qu'il soit, alors je veux en parler à la presse, c'est logique parce que je suis tellement excité à ce sujet. Etre ici me rend heureuse, mais si vous commencez à poser des questions sur ce que je fais le dimanche, je dirais: 'Pourquoi voulez-vous savoir? Qui se soucie de ce que je fais le dimanche?'"(Rires)
Source