Wednesday, May 16, 2012

'Snow White and the Huntsman' production notes

Notes de production de 'Blanche Neige et le Chasseur'

After a worldwide search for a performer who could fulfill the demands of this expansive role, Kristen Stewart, known for her role as Bella Swan in the blockbuster Twilight saga, was cast in the much coveted role of Snow White. Comments Sanders of the team’s choice: "Kristen is such an incredible talent. She has obviously done amazing work in her projects to date, but this opens her up to an even larger audience and gives her a classical role. She’s previously been in films that are of our era and not done a film quite like this. This is her chance to rise, and to shine as well. The two track well together."

Roth gives a bit of background on her casting: "We all felt convinced that Snow White was not shy but somebody who was an aggressive, assertive, positive Joan of Arc-like figure. We originally were looking for an unknown to play the character, in the same way we did on Alice in Wonderland, where we found Mia Wasikowska. However, Rupert and I decided to fly down to New Orleans, where the last Twilight film was being shot, and sat and talked to Kristen. We felt great about casting Kristen. She really did her homework for this role. She spent four months riding horses and four months with an English accent."

Stewart introduces us to a young woman we thought we had long known: "We’re not trying to take Snow White and turn her on her side; we stay very true to who she is in the story. She represents a reminder of just how great people can be to one another." Agreeing with Theron, the actress appreciated the material’s thoughtful take on beauty and power. Stewart says: "It’s been interesting to play a young girl who is completely unaware of any vanity. She just has none. In almost every other role you play, you’re at least aware of yourself and might have to play a girl dealing with vanity as she grows into a woman. The fact that Snow White has absolutely none of that, and Ravenna has the ultimate opposite, says something very nice about what people find beautiful in life."

The performer appreciated the writers’ take on Snow White, a character initially trapped in a forest that draws its strength from any weakness. Stewart reflects: 'I do admire strong characters, but this wasn’t strong for the sake of strong. It was so feminine and so human, and I love playing a character who is someone that you’re going to root for and throw your drink on the ground and stand up and go, 'Yeah!'"

This part represented Stewart’s first time as an action heroine, albeit a conflicted one. She says: "now White is initially this disconnected martyr. After she escapes, she’s becoming this human being again, but she’s not necessarily fighting for herself. It’s like there’s a hole that can’t be filled. Most action characters are so self-righteous and vindictive, but she won't do that. I’ve never seen that before, and I think it's awesome."

Stewart knew there would be much stunt work involved in a production of this size and scope, and she was more than ready for the challenge. For example, during Snow White’s escape scene, the actress was required to be literally up to her shoulders in an enclosed sewer set with dozens of live rats. As well, she had to jump off of a two-story building into a pool on a chilly London day to make this daring escape.
Aprés une recherche internationale d'un comédien pouvant correspondre aux critères de ce rôle, Kristen Stewart, connue pour le rôle de Bella Swan dans le blockbuster Twilight, a été engagé pour le rôle très convoité de Blanche Neige. Les commentaires de Sanders sur le choix de l'équipe : "Kristen a un talent incroyable. Elle a clairement fait un travail excellent dans ces projets jusqu'à maintenant, mais ça va l'ouvrir à un public bien plus large et lui donner un rôle plus classique. Elle a été dans des films qui était de notre temps et n'a pas fait de films comme celui là. C'est sa chance de briller dans ce domaine."

Roth donne un peu d'informations sur le casting: "Nous étions tous convaincu que Blanche Neige n'était pas timide mais quelqu'un qui était une figure à la Jeanne d'Arc, agressive, assurée et positive. Au départ nous étions à la recherche d'une actrice inconnue pour jouer le personnage, comme nous l'avions fait pour Alice Au Pays Des Merveilles, où nous avons découvert Mia Wasikowska. Cependant, moi et Rupert avions décidé de nous envoler pour la Nouvelle Orléans, où se tournait le dernier opus de Twilight, pour rencontrer Kristen. On était très excité d'engager Kristen. Elle a vraiment fait du bon boulot pour ce rôle. Elle a passé 4 mois à monter à cheval et 4 mois avec un accent anglais."

Stewart nous présente à une jeune femme que l'on croyait connaître depuis longtemps: "Nous n'avons pas essayé de transformer Blanche Neige ; Nous sommes resté proche de ce qu'elle est dans la version originale. Elle représente un rappel de comment les gens bien peuvent être avec les autres." En accord avec Theron, l'actrice a apprécié le sérieux pris par rapport à des thèmes comme la beauté et le pouvoir. Stewart dit: "C'était intéressant de jouer une jeune fille qui n'a pas du tout familière avec aucune vanité. Elle en est dénuée. Dans quasiment tous les rôles que vous jouez, vous êtes au moins conscient de vous même et vous pouvez avoir à jouer un fille qui doit traiter avec la vanité quand elle devient une femme. Le fait est que Blanche Neige n'a absolument rien de tout ça, et Ravenna est son ultime opposé, elle dit des choses très sympa à propos de ce que les gens trouvent beau dans la vie."

L'actrice a apprécié la version de Blanche Neige des scénaristes, un personnage initialement piégée dans une forêt qui tire sa force des faiblesses. Stewart dit : "J'admire les personnages forts, mais ce n'est pas de la force pure. C'était féminin et humain et j'aime jouer un personnage que vous pourriez encourager et renverser votre verre et vous lever pour le soutenir."

Ce rôle montre pour la première fois Stewart dans une héroïne d'action bien que conflictuelle. Elle dit : "Blanche Neige est initialement ce personnage martyre et déconnecté. Après son évasion, elle devient cet être humain à nouveau, elle ne se bat pas nécessairement pour elle même. C'est comme si il y avait un trou qui ne pouvait pas être comblé. La plupart des personnages d'action sont fourbes et rancuniers mais elle ne le fera. Je n'ai jamais vu ça auparavant, et j'adore."

Stewart savait qu'il aurait plus de travail de cascade dans une production de cette taille et de cette portée et elle était plus que prête à relever ce challenge. Par exemple, pendant la scène d'évasion de Blanche Neige, l'actrice devait littéralement être plongé jusqu'aux épaules dans un égout reconstitué avec une douzaine de rats vivants. Elle a du également sauté du haut d'une fausse falaise mesurant l'équivalent d'un bâtiment de 2 étages dans une piscine durant une journée assez froide à Londres pour réaliser cette audacieuse évasion.
Source via