Sunday, May 20, 2012

TVN (Poland) Interview

Interview avec TVN (Pologne)

Interviewed on May 11 in Arundel Castle - Interviewée le 11 mai au Château d'Arundel

0:25 I: So which one of these is your room?
K: Yeah, right, I own all the castle. I’m a queen now.

0:34: I: You play the Snow White, one of fairy-tale archetype of female beauty. You yourself are at the top of the lists of the most beautiful actresses for years now. What’s your approach to your looks, the beauty, in general?
K: I’m very comfortable with myself. But I wear the same clothes every day, no kidding, just jeans and T-shirts.

0:57 I: You admitted to having a problem to look feminine and sensual for a long time and just recently got used to it.
K: It’s because when I was being interviewed as 17-year old I was terrified someone could consider me sexy. I screamed: “I’m not sexy! Shut up!” It was unnatural and it was a hard subject to talk.

1:19: I: But the film is about the inner beauty. How do you think, what is it?
K: In general, to care about others. It’s weird to me if you’re not affected by people’s misery, if you don’t feel it in your gut. If you see something horrible happened to someone, you feel pain in your stomach. It’s something we’re born with, you don’t have to learn it.
I: Unless you’re a psychopath.
K: Yeah, unless you’re a sociopathic asshole and then you have a problem. Just be nice, be nice to people. It sounds obvious but it isn’t.

1:52: I: What’s a feeling to punch Chris Hemsworth in his face? I’ve read it was a big experience to you. He’s huge, like over 1.90 m.
K: I punched Thor in the face and he cried, seriously, he had tears in his eyes and he fell out of the frame. I shocked myself yet I had a smile on my face and he noticed it. It wasn’t that I was happy that I hit him, but I was so shocked by the effect of hitting someone with a punch. I was wondering if it works, you know what I mean. And it works, for real.
I: You know you can defend yourself.
K: Yeah.
2:28: I: You said that there’s nothing appealing in being famous. Why do you dislike it?
K: There’s one appealing aspect of my profession. The only thing why I do my job is that I can share my emotions with people. When I work with other actor or director, there’s an energy of some kind between us. It’s addictive but amazing and you can do it with so many people. It’s not an intimate thing because you do it in public, but the energy is still there. It’s the best, I mean it’s the most interesting part of me and that’s what I want to share with others. In our profession people are like objects a little bit and it’s embarrassing. “Come on, do you really think you’re so interesting that you want to sell your private life?” Are you so cool?” That embarrasses me.

3:24: I: Do you want to start working behind the camera? I’ve read you want to write screenplays.
K: I want to make films by myself. I grew up in the film industry. My parents always worked in it and I just love everything about it. I don’t know where is my place yet. I’ve worked with so many talented people and I know I have still so much to learn and I want to do it. When someone inspires me I follow that person around all day, asking million of questions. I have pictures in my head which I want to to show, maybe first I’ll do a few short films.
I: Slowly now.
K: Yeah.

4:08: I: Lastly I have to invite you to Poland, you have many fans there and they asked me to do it. Maybe you will come to promote some other film.
K: I don’t know why I haven’t been there yet.
I: You have an open invitation.
K: Thanks.
0:25 Moi: Laquelle de ces pièces est votre chambre? K: Haha, je possède tout le château. Je suis une reine maintenant.

0:34: Moi: Vous jouez Blanche Neige, un archétype de la beauté féminine dans les contes de fées. Vous êtes dans le top de la liste des actrices les plus belles depuis des années maintenant. Que pensez vous de votre look et de la beauté en général?
K: Je suis à l'aise comme je suis. Mais je porte les mêmes fringues tous les jours. Sans mentir, que des jeans et des t-shirts.

0:57 Moi: Vous avez admis avoir eu des problèmes pour paraitre féminine et sensuelle pendant un long moment et que c'est seulement récemment que vous vous y êtes habituée.
K: C'est parce que à l'age de 17 ans lors des interview je trouvais ça terrifiant qu'on puisse me trouver sexy. Je criais "Je ne suis pas sexy, taisez vous!" C'était pas naturel et c'était très difficile d'en parler.

1:19: Moi: Mais le film parle de la beauté intérieur. C'est quoi pour vous?
K: De manière général, c'est se soucier des autres. C'est étrange pour moi de ne pas être touché par la misère des autres. Si tu ne le ressent pas dans tes tripes, si tu vois quelque chose d'horrible arriver à quelqu'un, tu ressens une douleur dans ton ventre. C'est quelque chose d'inné on à pas besoin de l'apprendre.
Moi: Sauf si on est un psychopathe.
K: Ouai, sauf si t'es un connard sociopathe alors là tu as un problème. Soyez sympa avec les gens. Ça parait évident mais ça ne l'est pas.

1:52: Moi: C'était comment de frapper Chris Hemsworth au visage? J'ai lu que c'était une grande expérience pour vous. Il est énorme, il mesure plus de 1m90.
K: J'ai frappé Thor au visage et il a pleuré. Il avait vraiment des larmes dans les yeux et il est tombé hors champ. Ça m'a choqué mais en même temps j'avais un sourire en coin et il l'a remarqué. C'est pas que j'étais contente de l'avoir frappée mais j'étais choquée de l'effet de mon geste. Je me suis demandés si ça marche comme ça aussi dans la vrai vie.
Moi: Maintenant vous savez que vous pouvez vous défendre.
K: Ouais.

2:28: Moi: Vous dites qu'il n'y a rien de bien à être célébré. Pourquoi détestez vous la célébrité?
K: Il y a un seul aspect positif dans ma profession. La seule bonne chose qui justifie que je pratique ce métier c'est que ça me permet de partager mes émotions avec les autres. Quand je travaille avec d'autres acteurs ou directeurs, il y a une énergie entre nous. C'est très addictif et on peut le faire avec tellement de gens. Ce n'est pas intime parce qu'on le fait en publique mais l’énergie est toujours là. C'est la meilleure chose en moi et c'est ce que je veux partager avec les autres. Dans notre profession, les gens sont un peu comme des objets et c'est embarrassant. "Vous pensez vraiment être suffisamment intéressante pour vendre votre vie privée?" "Êtes vous vraiment si cool?" C'est embarrassant.

3:24: Moi: Voulez vous travailler derrière la caméra? J'ai lu que vous vouliez écrire des scripts.
K: Je veux faire des films par moi même. J'ai grandis dans l'industrie du film. Mes parents ont toujours travaillés la dedans et j'aime absolument tout à ce sujet. Je ne sais pas encore ou se trouve ma place. J'ai travaillé avec tellement de personnes talentueuse et je sais qu'il me reste encore beaucoup à apprendre mais je veux le faire. Quand une personne m'inspire, je la suis toute la journée et je lui pose des millions de questions. J'ai des images dans ma tête que j'aimerai montrer. Peut-être que je commencerai par des courts métrages.
Moi: En douceur.
K: Oui.

4:08: Moi: Pour terminer, je dois vous invitez en Pologne, vous avez beaucoup de fans là-bas et ils m'ont demandés de le faire. Peut-être viendrez vous promouvoir un de vos prochains films.
K: Je ne sais pas pourquoi je n'y suis pas encore allée.
Moi: Vous avez une officiellement une invitation.
K: Merci.
Via - Translation