Monday, May 14, 2012

Article: The Making of 'On the Road' with new quotes from Kristen

Article: Le making of de Sur la Route avec de nouvelles citations de Kristen.





This an excerpt of The Hollywood Reporter's "Making 'On the Road' Stories". It appears in the May 18th issue. Full article on their website.

Marlon Brando turned it down, Mexican drug wars nearly derailed it, and Francis Ford Coppola never got to direct it — but the “Twilight” superstar trimmed her fee to less than $200K for director Walter Salles, and Jack Kerouac’s beat-generation novel finally made it to the screen.

For the role of Sal and Dean’s free-spirited companion, Marylou, Salles had found little-known actress Kristen Stewart through Alejandro Gonzalez Inarritu. ”‘Look no further,’ ” Salles remembers the Babel director telling him. “‘I’ve just seen the first cut of Sean Penn’s Into the Wild, and there’s this 16-year-old girl you’ll fall in love with.’” But once she became a star of the blockbuster Twilight franchise, much maneuvering was required to accommodate her schedule. It was critical that filming on Road end before October 2010, when shooting needed to start on Breaking Dawn — Parts 1 and 2. To Salles’ relief, Stewart remained committed to the role for which she received about one-hundredth of her $20 million salary for Breaking Dawn — Part 2.

“There is something scary and unpredictable and animalistic about Marylou,” she explains about her attraction to the character.

An 80-day shoot across Canada, Mexico, Argentina, Louisiana, Arizona and San Francisco began in Montreal on Aug. 4, 2010, with the funeral of Sal’s father. Everything went wrong: The heavens opened, and rain bucketed down. “I thought, ‘Maybe it’s not meant to be,’ ” says producer Yeldham.

Then, gloriously, the light changed in the afternoon and cinematographer Eric Gautier yelled to go. “Some of the best moments in the movie were ones where things went wrong,” reflects Riley. It happened again with one scene shot in Mexico, “where I drive the car to this house to get marijuana, and the engine just blew up. That’s in the finished film.”

Stewart’s fame also required special care. “Wherever Kristen went, the blogosphere lit up with the specifics of her movements,” adds Yeldham. Her topless scenes with Riley were shot on a closely guarded set to avoid paparazzi and fans. 


The pressure of doing the scenes made Riley “sick with anxiety” — but not Stewart. “I was so shocked at being able to do it,” she says. “I didn’t feel naked.”

Adds Stewart: “We never stopped shooting. They could have made a 20-hour movie.”
C'est un extrait du "Making 'On the Road' Stories" de The Hollywood Reporter. Il sortira dans le numéro de 18 mai. L'article complet sur leur site web.

Marlon Brando à refusé le projet, des guerres de drogues Mexicains on enraillé la production et Francis Ford Coppola n'a jamais pu le réaliser - mais l'actrice star de Twilight c'est littéralement donné à fond dans ce projet pour moins de 200 000 euros. Elle à tout donné au directeur Walter Salles pour l'adaptation à l'écran du best seller de Jack Kerouac.

Pour le rôle de la compagne libertine de Sal et Dean, Marylou, Salles avait trouvé l'actrice peu connu Kristen Stewart par Alejandro Gonzalez Inarritu. "Ne cherche pas plus loin," Salles se souvient de ce que le réalisateur de Babel lui avait dit. "Je viens de voir le premier montage d'Into the Wild de Sean Penn, et il y a cette jeune fille de 16 ans de qui tu vas tomber amoureux." Mais une fois qu'elle est devenue une star de la franchise à succès Twilight, beaucoup de manœuvre ont été nécessaire pour son emploi du temps. Il était essentiel de finir le tournage de Sur la Route avant octobre 2010, lors du commencement du tournage de Breaking Dawn Part 1 et 2. Au grand soulagement de Salles, Stewart est restée attachée au rôle pour lequel elle a reçu environ un centième de ses 20 millions de dollars de salaire pour Breaking Dawn Part 2.

"Il y a quelque chose d'effrayant, d’imprévisible et d'animal chez Marylou" explique Kristen concernant son attirance vers ce personnage.

Un tournage de 80 jours à travers le Canada, le Mexique, l'Argentine, la Louisiane, l'Arizona et San Francisco qui a commencé à Montréal le 4 août 2010, avec les funérailles du père de Sal. Tout a mal tourné: La pluie a tout stoppé. "J'ai pensé, 'peut-être que ce n'est pas censé y être'", dit le producteur Yeldham.

Ensuite, glorieusement, le temps a changé dans l'après-midi et le cinéaste Eric Gautier a crié que c'était bon. "Quelques-uns des meilleurs moments du film étaient ceux où les choses ont mal tournées," témoigne Riley. Ca s'est produit de nouveau avec une scène tournée au Mexique, "quand je conduis la voiture vers cette maison pour avoir de la marijuana, et que le moteur s'effondre. C'est dans le film fini."

La célébrité de Stewart ne fut pas négligé. "A chaque fois que Kristen était présente tout le monde était informé de ses mouvement" dit Yeldman. Ces scènes de nudité avec Riley furent tourné dans un endroit très gardé des paparazzi et des fans.


La pression du tournage des scènes rendait Riley anxieux et malade mais pas Stewart. "Ce fut un choc d'être capable de le faire. Je ne me sentais pas nue," dit-elle.

Kristen ajoute: "Nous étions tout le temps entrain de tourner. Ils auraient pu faire un film de 20 heures de long."


Via