Saturday, May 12, 2012

Kristen on the cover of Stellar + Interview (Ireland - June 2012)

Kristen sur la couverture du magazine Stellar + Interview (Irlande - Juin 2012)

image host image host
image host image host
Traduction

Oubliez ce que vous croyez savoir sur Kristen Stewart. Rosaleen McMeel est allée à LA pour la rencontrer en personne, et découvrir qu'elle est plus que ce qu'elle parait à première vue.

Que savez-vous sur Kristen Stewart? Qu'elle est Bella Swan dans Twilight, qu'elle sort avec sa co-star Robert Pattinson et qu'elle est l'une des actrices qui fait le plus souvent la tête? Pas tout à fait. Même si les deux premiers sont vrais (malgré le déni constant de leur relation), le dernier n'est même pas un tout petit peu proche de la réalité.

Quand elle a été propulsé au rang de star internationale grâce aux films Twilight, la presse disait qu'elle n'était pas coopérative et qu'elle ne s'intéressait pas à tout ce qui concernait la promotion du film à succès. Même si c'est juste de dire qu'elle s'est accordée quelques faveurs, trouvez-moi une adolescente qui accepterait de divulguer chaque petit détail de sa vie à des adultes, et je vous montrerais un journaliste qui n'est pas curieux. Malheureusement pour Kristen, dans cette industrie, les rumeurs collent et elle a du mal à se détacher de cette réputation. Pourtant, dans une récente conférence de presse à LA pour son nouveau film Blanche Neige et le Chasseur, la jeune star ne ressemble en rien à ce que les rumeurs disent d'elle. Je dirais même que c'est certains journalistes dans le public qui se comportent comme des adolescents de mauvaise humeur.

LE JEU DE LA GLOIRE

Même avant que Kristen n'entre dans la salle du Bel Air Bay Club à LA, ils se plaignent des petits canapés gratuits et du manque d'attention qu'elle leur avait donné dans des interviews passés. Et dès qu'elle s’assied, on peut les sentir se contracter, pressentant un choc des générations. Elle est intelligente donc elle le ressent aussi. Elle est aussi clairement nerveuse et ça se voit quand elle trébuche sur ses réponses et béguait.

Mais Kristen a beaucoup grandi depuis ses dernières interviews et elle n'est plus méfiante, ce qui veut dire qu'après un moment, tout le monde se détend. Le doute que ce n'est pas sa partie préférée du métier subsiste quand même - parler à des étrangers - mais quand je demande si elle pense que le manque d'anonymat vaut tout ce succès, elle répond à l'affirmative. “Ouais, je pense vraiment que ça vaut le fait de laisser tomber son anonymat, comme ne plus être capable d'aller... acheter du savon,” dit-elle avec sincérité. “Même si parfois j'aimerai vraiment le faire.”

Avec ses cheveux noir de jais en bataille et habillée en jean slim gris/t-shirt, Kristen arrive à s'habiller normalement avec style. Tu ne peux t'empêcher d'avoir l'impression qu'elle a ramassé ses vêtements au pied de son lit ce matin, mais d'une façon ou d'une autre, elle arrive à s'en sortir avec ça. Elle ne fait qu'1m68 et a une très petite silhouette donc on ne peut pas dire qu'elle marque la salle avec sa présence, mais sa beauté est désarmante. C'est même dur d'imaginer quelqu'un d'autre dans le rôle de cette Blanche Neige (Riley Keough, Felicity Jones et Dakota Fanning étaient pressenties).

DOULEURS DE CROISSANCE

Bien qu'elle ait fait beaucoup de films indépendants, Kristen est de retour dans le familier (si intimidant) film à gros budget avec cet épique aventure, dans laquelle elle joue Blanche Neige, aux côtés de Charlize Theron qui est la méchante Reine. Quand elle dit ce qu'elle pense de l'actrice gagnante d'un Oscar, Kristen devient timide et respectueuse. “Ma première impression? J'étais très nerveuse et intimidée à l'idée de la rencontrer. C'est l'une des principales raisons de pourquoi j'ai voulu faire ce film. Elle est éblouissante dans ce qu'elle fait, et je la respecte vraiment en tant que femme. Elle est marrante et rapide et elle attire beaucoup d'attention. C'est impossible de ne pas la regarder quand elle entre dans une pièce.”

CHAQUE FEMME

Kristen a fait du chemin depuis le rôle qui l'a fait connaitre dans Panic Room, jouant la fille de Jodie Foster. Quand on lui a demandé si elle voyait des ressemblances entre le développement de Blanche Neige, qui, de jeune fille innocente, passe à une femme forte et le sien durant ces quelques années, elle ne repousse pas l'analogie. “Oui, j'ai 21 ans maintenant. Je n'ai pas ressenti le truc genre, 'Oh, je suis une femme maintenant' mais les choses deviennent plus faciles. Je peux reconnaître le fait d'être plus à l'aise en vieillissant.”

UNE VIE CHARMANTE

Même si quelques curieux considèrent la vie de Kristen en tant que conte de fées, elle n'en est pas convaincue, mais elle avoue qu'elle se considère très chanceuse. “C'est bizarre d'en parler, mais si un conte de fées est comme ça, 'Wow, je n'arrive pas à croire que ça m'arrive, c'est tellement bien, c'est comme une version idéalisée de la vie,' alors totalement. Mais en même temps, les contes de fées sont mélangés avec la destinée, et je ne sais pas ce que je vais faire.. mais oui, la vie est vraiment bien.”

Malgré ça, elle est un peu plus réticente sur l'idée du Prince Charmant. "Je ne sais pas. Je pense que pour certaines personnes il y a "le bon/la bonne", mais je ne pense pas que ce soit des règles qui s'appliquent. Si la vie avait des règles comme ça ce serait tellement plus simple.”

LES DÉNOUEMENTS HEUREUX

Son passage d'adolescente maladroite à porte-parole stylée n'a pas été manqué par le monde la mode, avec des stylistes qui se grimpent dessus pour l'habiller. En Janvier, elle a été annoncé comme étant le visage du nouveau parfum de Balenciaga pour les femmes. “Kristen Stewart incarne la modernité du nouveau parfum de Balenciaga avec sa sensibilité unique et son intelligence,” déclare Nicolas Ghesquière, le directeur créatif de Balenciaga. “De son apparition précoce dans Panic Room à son choix indépendant dans Welcome to the Rileys, je l'ai toujours considéré comme un personnage progressif. J'ai toujours voulu collaborer avec elle, sachant qu'elle partage l'esprit radical de Balenciaga.”

LA DISCUSSION DANGEREUSE

Son 'esprit radical' était présent sur le tournage de Blanche Neige et le Chasseur quand, pendant une cascade, elle a fini par cogner Chris Hemsworth, qui joue le Chasseur, en plein dans le visage. “Elle est minuscule pas vrai? Mais elle m'a cogné très fort,” explique Chris, qui est clairement toujours amer à l'idée d'avoir été frapper par une fille, plus que de la blessure qu'elle lui a fait. “Elle m'a frappé dans le nez. C'était pendant cette scène de combat quand on se rencontre pour la première fois - c'est assez brutal - et elle m'envoie un coup, et je prétends d'avoir été touché, et ensuite à un moment: bam! J'étais sonné. Je pensais que mon nez était cassé, on aurait dit qu'il l'était. Elle a un peu paniqué, mais ensuite je pense qu'elle s'est réjouie intérieurement, elle était fière d'elle d'avoir mis quelqu'un KO. Elle a dit qu'elle n'avait jamais frappé quelqu'un avant, mais je ne la crois pas.”

Kristen, de son côté, déclare la même chose depuis le début. “Ce n'était pas bien. C'était une de ses situations où tu fais quelque chose que tu n'avais jamais fait et tu réalises que ça a un bon effet. Je me suis sentie horrible parce qu'il avait l'air d'avoir mal, mais c'était marrant et ça fait quelque chose de rôle à raconter au moins.” Ça envoie aussi un avertissement à quiconque qui croit pouvoir chercher lui des noises, la presse y comprit. Elle n'a pas peur de cogner et elle aura toujours le dernier rire.


Scans via @malenacasey