Friday, June 1, 2012

Kristen's Interview in Cinemanía Magazine (Mexico)

Interview de Kristen dans le magazine Cinemanía (Mexique)

image host image host image host

The first thing you notice about her is not her tiny frame. It’s her eyes. They are big and turquoise green, which were hidden under brown contacts for Twilight. Second, her shaky hands. Watching her take a bottle of water one can’t help but believe she really is as clumsy as she says she is. Her nervousness around the press, which to be fair she has almost dominated now, because despite stammering occasionally still, she gets her ideas across more clearly. Ehat’s true is that Stewart has the beauty and vulnerability to play Snow White.

What made you want play this princess?
You learn about her in the script, and I loved that. She’s been in prison for ten years of he life. The world before she was imprisoned was beautiful and clean. When she gets out she finds it infected, drained from any sort of life. She forces herself to take the weapons she has inside of her. I loved playing a heroin like this.

What was your relationship with Snow White growing up?
I actually never had it. I never even saw the movie. My favorite Disney movie was The jungle book. I was never into princess movies, so when they called me for SWATH and I knew it would be a very different story from what we know, and after seeing Rupert Sanders presentation I was in.

You hurt yourself during filming, right?
I hurt my foot and my finger, and I endured both injuries for the entire time. Just as my finger was getting better I hurt my foot, and it was the worst timing possible. It was right before we started the big action sequences. I was afraid I wasn’t going to be able to hold my word. In the end it all worked out fine, and the pain contributed to my performance.

Twilight didn’t allow you to have action sequences.
I had combat lessons and we choreographed the scenes but the director stopped me and said “What are you doing? She’s much more instinctive, she wouldn’t have those kinds of skills. She’s not like that, but her survival skills kick in when they have to.” So in the end I didn’t receive more training.

And what were you allowed to do?
I took a huge leap onto the water, and that was scary. At first I was excited, and then I don’t know what happened. I got too sensitive, I worried too much about the horses, I don’t know if the Snow White spirit took over me or what. I did enjoy filming outside, and not in the comfort of a movie set. All the time we were in the woods and I had dirty in my hair for weeks.

What’s the spin on the love story?
It’s not a coming of age movie, because when you meet her she grew up. What I thought was romantic was how she was so unaware of herself, devoid of vanity, not like girls her age. That disarms all the men around her. She has this effect on people, but she doesn’t know where it comes from. Things don’t happen like in the traditional story, so people will be surprised.

How’s the prince in this version?
He’s tied to her, they have the same spirit, they’re part of the Kingdom that is hers by blood. He is in her fate.

What makes you nervous?
I don’t know… finding the way to express myself properly. Sometimes it’s hard because when you love something, and you don’t want to share it with the world, I fear that I won’t be able to say the right thing, and I’ll give the wrong impression.
La première chose que vous remarquez chez elle, ce n'est pas son petit format. Ce sont ces yeux. Ils sont grands et verts turquoises, cachés derrière ses lentilles marrons dans Twilight. Ensuite, ses mains tremblantes. La voir prendre une bouteille, elle n'y peut rien mais croyez moi, elle est aussi maladroite qu'elle le prétend. Sa nervosité devant la presse, qu'elle a appris à dominer petit à petit, parce que malgré son bégaiement qui apparaît encore quelques fois, elle arrive à s'exprimer plus clairement. C'est vrau que Stewart a la beauté et la vulnérabilité pour interprèter Blanche Neige.

Qu'est ce qui vous a donné envie de jouer cette princesse? 
On apprend beaucoup d'elle dans le scénario, et j'adore ça. Elle a été dans une prison pendant 10 ans. Le monde avant ça était beau. Quand elle s'échappe, elle le découvre dépourvu de vie. Elle se force à se servir des armes qu'elle a en elle. J'ai adoré jouer une héroïne comme elle.

Quelle a été votre relation avec Blanche Neige quand vous avez grandi ?
En fait, je n'en ai jamais eu. Je n'ai même pas vu le film. Mon Disney préféré était Le Livre de la Jungle. Je n'ai jamais été vraiment attiré par les films de princesses, donc quand ils m'ont appelé pour celui là, j'ai su que ce serait différent de ce qu'on connaissait et après avoir eu la présentation de Rupert Sanders, j'étais pour.

Vous vous êtes blessé pendant le tournage, n'est ce pas ? 
Je me fais mal au pied et au doigt et c'était en même temps. Juste quand mon doigt commençait à aller mieux, je me suis blessé au pied et c'était le timing le plus pourri possible. Ça allait juste avant qu'on commence les grosses séquences d'action. J'avais peur de ne pas être en mesure de pouvoir les faire. Au final, tout s'est bien passé et la douleur a contribué à ma performance.

Twilight ne vous autorisait pas à faire des scènes d'actions. 
J'avais des leçons de combat et toutes les scènes étaient chorégraphié mais le réalisateur m'arrêtait et me disait « qu'est ce que tu fais ? Elle est plus instinctive, elle n'aurait pas ce genre de compétence. Elle n'ai pas comme ça mais ses capacités à survivre interviennent quand c'est nécessaire. » Donc au final je n'ai pas eu tant d'entrainement.

Et qu'aviez vous le droit de faire ? 
J'ai eu le droit à un grand saut dans de l'eau et c'était effrayant. Au début, j'étais excité et puis je ne sais pas ce qu'il s'est passé, j'ai pris peur, j'étais terrifié par les chevaux. Je ne sais pas si Blanche Neige a pris le dessus ou quoi. J'ai aimé tourner en extérieur et pas dans le comfort d'un plateau de tournage classique. On était tout le temps dans les bois et j'ai eu des saletés dans les cheveux pendant des semaines.

Quel tournant a pris l'histoire d'amour ?
Ce n'est pas un film sur l'évolution d'une personne à travers les âges parce que quand vous la rencontrez elle est déjà adulte. Ce que j'ai trouvé romantique, c'est le fait qu'elle n'était consciente d'elle même, dénuée de vanité, pas comme les filles de son page. Ça désarme tous les hommes autour d'elle. Elle a cet effet sur les gens mais elle ne sait pas d'où ça vient. Les choses n'arrivent pas comme dans la version originale, donc les gens vont être surpris.

Comment est le prince dans cette version ? 
Il est lié à elle, ils ont le même esprit, ils font parti de ce royaume qui est le sien par le sang. Il fait parti de son destin.

Qu'est ce qui vous rend nerveuse ? 
Je ne sais pas... trouver la meilleure façon de m'expliquer. Parfois c'est compliqué parce que quand vous aimez quelque chose et que vous ne voulez pas le partager avec les autres, j'ai peur de ne pas être capable de dire les choses correctement et de donner une mauvaise impression.
Source