Saturday, September 1, 2012

New interview with TheAge (Australia) - Cool, calm and out of control

Nouvelle interview avec TheAge (Australie) - Cool, calme et incontrôlable





On the Road was the book that got Kristen Stewart into reading. Now her role in the film brings a new realism.

Kristen Stewart hadn't read Stephenie Meyer's Twilight when the role of Bella Swan was offered to her. She was more interested in Jack Kerouac's 1957 Beat classic On the Road. She could relate to its sense of daring.

''It's rare to meet characters in fiction that live so much, that breathe so much,'' the sharply intelligent 22-year-old says. ''I thought, 'I've got to find people like this, people who push me and share my ambitions.' Not that I'm that unconventional, but I have slightly different limits and boundaries than most people, and the book says that is OK. The book celebrates it. I slept with On the Road on my dashboard when I got my licence. It was the first book that got me into reading.''

Kerouac's jazzy prose - which created uber-cool characters embracing drugs, alcohol and experimental sex as they travel the United States between 1947 and 1951 - had long been deemed unfilmable. Just after the novel's publication, Kerouac wrote to Marlon Brando hoping the star would play Dean Moriarty (based on Kerouac's friend Neal Cassady) while Kerouac would play Sal Paradise - based on himself.

Francis Ford Coppola also tried to make the movie after buying the rights in 1979. Yet it wasn't until The Motorcycle Diaries' Walter Salles came along that a film version finally went ahead.

About the time of Stewart's breakthrough role in Sean Penn's Into the Wild, Penn and Babel director Alejandro Gonzalez Inarritu suggested her to Salles for the role of Dean's wife, Marylou (based on Cassady's first wife LuAnne Henderson). The pair married when LuAnne was 15, and while they divorced and he had children with his second wife Carolyn (played by Kirsten Dunst), Cassady continued to hit the road with LuAnne and they remained close until his death.

By the time On the Road went into production, Stewart had become a household name and was keen for the women in the story to have more prominence. She points out that Kerouac's original tome featuring real people's names (he was forced to change them as well as parts of the story to get it published) was far closer to the truth, particularly in terms of the women, and most notably LuAnne.

''It's funny because in the novel a lot of people's first impression is that LuAnne is just a plaything, that she is just f---ing and isn't getting much in return,'' Stewart says. "[But] she just loves to love and is able to balance all of her desires, whereas the boys have a much harder time doing it. I think she [had] this beautiful, unique view of the world and was very ahead of her time."

"Afterwards the book's success definitely became something that a lot of people capitalised on … For LuAnne it was just so personal. It was never something she wanted to turn into a commodity or something she wanted to continue. It was just a stage of her life."

''She always said that it was so funny to her that people thought she was courageous. It was different for everyone, but LuAnne wasn't rebelling against anything. She was just unabashedly being herself.''

While fearlessly being herself is something the media-shy Stewart aspires to as well - ''I think it's so ridiculous when actors suddenly find themselves so interesting that they're willing to sell themselves'' - she admits having more in common with the book's narrator, Sal.

"As LuAnne I was a little worried that I wasn't going to be able to lose control; that I wasn't going to be able to let go. Luckily I did, but I don't think you can claim that you are suddenly a different person."

''Actors are playing characters … but I do find that you're just sort of unleashing qualities that are buried pretty deep.''

On the Road is out in Australia on September 27.
Sur la Route était le livre qui a fait tombé Kristen Stewart dans la lecture. Aujourd'hui, son rôle dans le film apporte un nouveau réalisme.

Kristen Stewart n'avait pas lu Twilight de Stephenie Meyer quand le rôle de Bella Swan lui a été offert. Elle était plus intéressée par le classique Beat de Jack Kerouac de 1957, Sur la Route. Elle le doit à son sens de l'audace.

"Il est rare de rencontrer des personnages de fiction qui vivent autant, autant qu'ils respirent," la fortement intelligente de 22 ans dit. ''Je me suis dit: 'Je dois trouver des gens comme ça, des gens qui me poussent et partagent mes ambitions.' Non pas que je sois non conventionnelle, mais j'ai des limites et frontières légèrement plus différentes que celles de la plupart des gens, et le livre dit que c'est OK. Le livre le célèbre. J'ai dormi avec Sur la Route sur mon tableau de bord lorsque j'ai eu mon permis. C'était le premier livre à m'avoir fait entrer dans la lecture.''

La prose jazzy de Kerouac - qui a créé de super-cool personnages vivants de drogue, d'alcool et de sexe expérimental tout en traversant les États-Unis entre 1947 et 1951 - a longtemps été considéré comme infilmable. Juste après la publication du roman, Kerouac a écrit à Marlon Brando en espérant que la star jouerait Dean Moriarty (basé sur l'ami de Kerouac, Neal Cassady), tandis que Kerouac jouerait Sal Paradise - basé sur lui-même.

Francis Ford Coppola a également essayé de faire le film après avoir acheté les droits en 1979. Pourtant, ce n'est que le réalisateur de 'The Motorcycle Diaries' Walter Salles qui est arrivé à une version cinématographique qui se soit finalement déroulée.

À l'époque du rôle prometteur de Stewart dans Into the Wild de Sean Penn, Penn et le réalisateur de Babel Alejandro Gonzalez Inarritu l'ont suggérés à Salles pour le rôle de l'épouse de Dean, Marylou (basé sur la première femme de Cassady, LuAnne Henderson). Le couple s'est marié quand LuAnne avait 15 ans, et bien qu'ils aient divorcés et qu'il a eu des enfants avec sa seconde épouse Carolyn (joué par Kirsten Dunst), Cassady a continué à prendre la route avec LuAnne et ils sont restés proches jusqu'à sa mort.

Pendant ce temps Sur la Route est entré en production, Stewart est devenu un nom connu et tenait particulièrement à ce que les femmes de l'histoire aient une plus grande importance. Elle souligne que le tome originale de Kerouac contenant des noms de personnes réelles (il a été forcé de les changer ainsi que des parties de l'histoire pour le faire publier) était beaucoup plus proche de la vérité, en particulier en ce qui concerne les femmes, et plus particulièrement LuAnne.

''C'est drôle parce que dans le roman beaucoup de gens ont comme première impression que LuAnne est juste un jouet, qu'elle est juste à bai*er et ne reçoit pas beaucoup en retour,'' dit Stewart. "[Mais] elle aime l'amour et est en mesure d'équilibrer tous ses désirs, tandis que les garçons ont beaucoup plus de mal à le faire. Je pense qu'elle [avait] cette belle vue unique sur le monde et était très en avance sur son temps."

''Après le succès du livre il définitivement devenu quelque chose dont beaucoup de gens ont profité... Pour LuAnne il était tellement personnel. Il n'a jamais été quelque chose qu'elle voulait faire devenir une marchandise ou quelque chose qu'elle voulait continuer. C'était juste une étape de sa vie."

''Elle a toujours dit que c'était très drôle pour elle que les gens pensent qu'elle était courageuse. C'était différent pour tout le monde, mais LuAnne ne s'est pas rebellée contre quoi que ce soit. Elle a juste été elle-même sans vergogne.''

Alors être sans crainte d'être elle-même est quelque chose que la Stewart timide avec les médias aspire aussi bien à être - ''Je pense que c'est tellement ridicule quand les acteurs se trouvent eux-mêmes soudainement si intéressant qu'ils sont prêts à se vendre'' - elle avoue avoir plus en commun avec le narrateur du livre, Sal.

"En tant que LuAnne j'étais un peu inquiète de ne pas être en mesure de perdre le contrôle; que je ne puisse pas me laisser aller. Heureusement je l'ai fait, mais je ne pense pas qu'on puisse prétendre être tout à coup une autre personne."

"Les acteurs jouent des personnages... mais je trouve qu'en tant que tel vous êtes juste une sorte de libération des qualités qui sont enterrés assez profondément."

Sur la Route sort en Australie le 27 septembre.


Source - @Mel452