Sunday, September 9, 2012

USA Today Interview


Kristen Stewart did what most actors in her situation wouldn't: in the midst of personal scandal, she stepped out to promote her small, intimate and very personal film, On the Road.

"Thanks, man. Thanks," says Stewart, when told it was good of her to put herself out there, given the scrutiny she's been under.

Granted, she did her interviews with costar Garrett Hedlund and director Walter Salles. But she put herself out there and for that, I respect her.

The film is based on Jack Kerouac's seminal American novel. Hedlund plays Dean, who has what could be generously described a very unconventional relationship with his teen bride, Mary Lou (Stewart).

Plus,Twihards, she's just a cool chick who's smart and well-read, with On the Road being a favorite. "I was it a freshman when I read it. I was projecting to the future a little bit. Is that what's on its way? It was about knowing that I wasn't there yet. I hadn't realized what my ambitions were. It made me less insecure and a little bit more hungry."

She's not kidding."I would have done anything on the movie. I would have been any crew member. I would have followed the crew in the car as a fan just to be around it," said Stewart. "Getting to know the woman behind the character -- she's not the main character and you do wonder what kind of person would live like that?"

"Personality-wise, we're so different. I am just a little bit more locked up and with time, I think that's going to go," says Stewart. "I don't think it's possible to change who you are."

For Hedlund, the book was "something special and changed the way I was writing. Most of the time, I was alone, working in different countries. I had so much downtime and I was writing more and more. The notepad seemed to be Kerouac's friend."

His Dean dumps his pregnant wife. He's a lost man, easily bored, with few boundaries. How did Hedlund get into character? "I was able to take drives alone. There's a lot of obstacles you overcome along the way and wonderful people you meet along the way. You have to be open and accepting and it really created conversations."

Hedlund and Stewart's characters have loosely, effortlessly passionate love scenes in the film. "None of them were events. Professionally, from an actor's standpoint, you do what you have to do. I think it's about feeling safe with who you're with and that you're both there for the right reasons," says Stewart. "The only way to do Mary Lou justice was to feel free and natural doing it. It was always easy. It was done so quickly."

For the actress, the film was a nice break from her blockbuster Twilight series."I have been pretty lucky. I've gotten to switch things up. Five years of one thing ... it would asinine," says Stewart.And the most important question of the day: why is her finger in a splint? She broke it, shrugs Stewart.

Kristen Stewart a fait ce que la plupart des acteurs ne font pas dans sa situation : au milieu d’un scandale personnel, elle sort pour promouvoir son petit, intimiste et très personnel film, Sur la Route.

« Merci, mec, merci, » dit Stewart, quand on lui a dit que c’était bien qu’elle sorte, donnant l’examen minutieux sous lequel elle a été.

Soit, elle a fait des interviews avec son costar Garrett Hedlund et réalisateur Walter Salles. Mais elle est sortie et pour ça, je la respecte.

Le film est basé sur le roman américain séminal. Hedlund joue Dean, qui a ce qu’on pourrait dire généreusement décrit la très inconventionnelle relation avec son épouse adolescente Mary Lou (Stewart).

En plus les Twihards, elle est juste une cool nana qui est intelligente et cultivée, avec Sur la Route comme préféré. "J’étais étudiante de première année quand je l’ai lue. Je me projetais un peu dans le futur. Est-ce ce qu’il va y avoir ? C’est à propos de savoir que je n’étais pas encore là. Je n’avais pas réalisé ce qu’étais mes ambitions. Cela m’a donné plus confiance en moi et un peu plus affamée."

Elle ne blague pas. « J’aurais donné n’importe quoi sur le film. J’aurais été n’importe quel membre du cast. J’aurais suivi le cast dans la voiture en tant que fan juste à côté, » dit Stewart. « Apprendre à connaitre la femme derrière le personnage – elle n’est pas le personnage principal et tu te demandes quelle genre de personne vivrait comme ça ? » 

« Au niveau de la personnalité, on est si différente. Je suis juste un peu plus renfermée et avec le temps, je crois que ça va partir, » dit Stewart. "Je ne crois pas que c’est possible de changer qui tu es."

Pour Hedlund, le livre était « quelque chose de spécial et qui a changé ma façon d’écrire. La plupart du temps, j’étais seule, travaillant dans différents pays. J’avais tellement de temps mort et j’écrivais de plus en plus. Le notepad semblait être l’amie de Kerouac. » 

Son Dean plaque sa femme enceinte. C’est un homme perdu, facilement ennuyé, avec quelques limites. Comment Hedlund est rentré dans le personnage ? « J’étais capable de prendre le volant tout seul. Il y avait beaucoup d’obstacles que tu surmontes au fur et à mesure et de magnifique gens que tu rencontres au fur et à mesure. Tu dois être ouvert et tolérant et ça créait vraiment des conversations. » 

Les personnages de Hedlund et Stewart lâchement, aisément des scènes d’amour passionnées dans le film. « Aucune d’elles n’étaient des évènements. Professionnellement, du point de vue d’un acteur, tu fais ce que tu as à faire. Je pense que c’est à propos de sentir bien acev qui tu es et sue vous êtes tous les deux là pour de bonnes raisons, » dit Stewart. « La seule manière de rendre justice à Mary Lou était de se sentir libre et naturelle en le faisant. C’était toujours facile. C’était fait si vite. » 

Pour l’actrice, le film était une belle coupure du Blockbuster de la saga Twilight. « J’ai été assez chanceuse. Je devais gérer tout les trucs. Cinq ans d’une chose… Ce serait bête, » dit Stewart. Et la question la plus importante de la journée : pourquoi son doigts est dans une atèle ? Elle l’a cassé, hausse les épaules Stewart.
Source via