Thursday, October 18, 2012

New interview with Nicolas Ghesquiére in Vanity Fair Italy

Nouvelle interview avec Nicolas Ghesquiére dans le Vanity Fair Italie

image host image host




I’ve never seen a muse so into her role and an artist so inspired. The dangerous relationship between Kristen Stewart and Nicolas Ghesquiére, started for pure interest, as often happens between an Hollywood actress and a successful designer.. “it could have left no trace on me, instead it changed my life”, Kristen tells to Vanity Fair, in a suite at the Bristol Hotel in Paris, looking at Nicolas.

How did you meet each other?

K: I accepted this collaboration, following my instinct, as I always do. Then he got me involved completely. I forgot that I was american, 22, and I found another world and culture; I started dreaming and I felt my body changing: I was becoming a real woman, in the capable hands of someone that guided me.
N: I didn’t want to do a “masquerade”, I wanted her, flesh and blood, with all the emotional baggage that I could get from her. I wanted her to be a “femme” and bold in her choices.

Kristen Stewart succeeded to Charlotte Gainsbourg, as “égérie” of the Balenciaga fragrances. Why do you always choose these kind of women, with an unconventional femininity, slim and without the conventionally classic body?

N: Charlotte and Kristen are perfect for my creations, powerful muses that aren’t afraid of anything.
K: It’s true that I’m not a safe-kind of girl, nor constant and certainly I don’t like to take the easy way. I like challenges that create the right energy for perfect interactions. I’m pathologically curious, I’m attracted to anything that is different.

In what is different Nicolas?

K: I grew up in a simple family, while he was born with that “elegance” that has always been part of him. Through our collaboration, I learned many things about my seduction power and more importantly about the importance of the right fragrance or dress, to point out certain parts of myself.

And you Nicolas, what about Kristen attracted you the most?

N: A creator is like a prince charming, in perpetual search of his dream princess, that is able to inspire his creative fantasies. Kristen was perfect for it. I created Florabotanica for her and her presence was essential for many other creative processes.

What did this experience leave you?

K: I considered Florabotanica kind of a passport for the adulthood, where women can seduce for real.
Je n'ai jamais vu une égérie à ce point dans son rôle et une artiste si inspirée. La relation dangereuse entre Kristen Stewart et Nicolas Ghesquière, débuta par pur intérêt, comme cela arrive souvent entre une actrice de Hollywood et un créateur à succès .. "Ça aurait pu ne laisser aucune trace sur moi, au lieu de cela ça a changé ma vie", dit Kristen à Vanity Fair, dans une suite de l'Hôtel Bristol à Paris, en regardant Nicolas.

Comment vous êtes-vous rencontrés?

K: J'ai accepté cette collaboration, suivant mon instinct, comme je le fais toujours. Puis il m'a impliqué complètement. J'ai oublié que j'étais américaine, 22 ans, et j'ai trouvé un autre monde et une autre culture; j'ai commencé à rêver et je sentais mon corps changer: je devenais une vraie femme, dans les mains capables de quelqu'un qui m'a guidé.
N: Je n'avais pas envie de faire une «mascarade», je la voulais elle, en chair et en os, avec tout le bagage émotionnel que je pourrai obtenir de sa part. Je voulais qu'elle soit une "femme" et audacieuse dans ses choix.

Kristen Stewart a succédé à Charlotte Gainsbourg, comme «égérie» du parfum Balenciaga. Pourquoi choisissez-vous toujours ce genre de femmes, avec une féminité conventionnelle, mince et sans le corps conventionnelle classique?

N: Charlotte et Kristen sont parfaites pour mes créations, des muses puissantes qui n'ont peur de rien.
K: C'est vrai que je suis plutôt une fille casse-cou, ni constante et certainement, je n'aime pas prendre la voie facile. J'aime les défis qui créent la bonne énergie pour des interactions parfaites. Je suis pathologiquement curieuse, je suis attirée par tout ce qui est différent.

En quoi Nicolas est-il différent?

K: J'ai grandi dans une famille simple, alors qu'il est né avec cette «élégance» qui a toujours fait partie de lui. Grâce à notre collaboration, j'ai appris beaucoup de choses au sujet de mon pouvoir de séduction et surtout sur l'importance de porter la bonne fragrance ou robe, afin de souligner certaines parties de moi-même.

Et vous Nicolas , qu'est-ce qui vous a attiré le plus chez Kristen?

N: Un créateur est comme un prince charmant, en perpétuelle recherche de sa princesse de rêve, qui est capable d'inspirer ses fantasmes créatifs. Kristen était parfaite pour cela. J'ai créé Florabotanica pour elle et sa présence était indispensable pour nombre d'autres processus de création.

Qu'est-ce que cette expérience vous aura apprise?

K: J'ai considéré Florabotanica comme un passeport pour l'âge adulte, où les femmes peuvent séduire pour de vrai.


Via