Saturday, October 6, 2012

Scan/Transcript - New interview in Sci Fi Magazine

Scan/Retranscription - Nouvelle interview dans le magazine Sci Fi

image host




'WOW, I'M A SPORTS CAR!'

Filming the Twilight films has been a four-year odyssey for you. How did being involved with the series change you?

You start a project to finish it. It's this really charged experience that almost is too much, and that's the only way it ever feels good, and right, and true. I feel very challenged, even though, if Stephanie [Meyer] suddenly wrote another book, I'd be like, "Okay, let me read it, immediately!" I might just keep that feeling. I know I'll find that with other experiences. How did it change me? I don't know. Maybe it affirmed my idea of why I like to do what I do. You don't always have to do an indie movie to feel like you're controlling it with a few people that you really have connected with, creatively. You can do it on a bigger scale. Maybe it's changed my mind about that. But, as a person, I could not begin to answer that question right now. It's so loaded.

What did it feel like playing Bella as a vampire?

I felt like, "Wow, I'm a sports car. Let's break it in!" Especially in the book, my favorite part is, "Break her in, man! Let's see what she can do!"

Bella is basically a superhero now, so you had to amp up your physical game in the last one?

Yeah, physically, this was more challenging than anything because even the way Bella walks into a room is different than how I walk into a room. If you think a mile a minute, you're never going to be indecisive about anything. Everything is very pointed. I got to see everyone else's versions of their vampires over a a really long period. I liked picking and choosing what to use and what not to use. Rounding her out was fun, and physically really, really challenging. I remember going up to Stephanie, on the first day I had to play a vampire, and I was like, "Steph, how am I going to sound like wind chimes, you jerk?! That's impossible!" Really, it blew my mind.

As equals finally, Bella and Edward consummate their marriage in a different way than in Breaking Dawn-Part 1. Will it get more intense between them on-screen this time?

We're supposed to have mind-boggling, otherworldly sex in Breaking Dawn 2. The first one was sweet. It was about discovery and it was so not rauncy. Nothing about this series is raunchy. But, in the second one we just wanted to be like animals. We tried and they told us that it was rated R. (Laughs)

What was one of your favorite scenes ever shooting these films?

My last scene with Taylor [Lautner] was about a week before I was going to be finished completely, but I didn't know it was going to be my last scene with him. He was like, "This is it, buddy!" One of my favorite scenes was when we danced together, after the wedding, it was totally good.

‘Wow, JE SUIS UN VOITURE DE SPORT !’

Filmer les films Twilight a été quatre ans d’odyssée pour vous. Comment votre implication dans la saga vous a-t-elle changé ?

On commence un projet pour le finir. C’est vraiment une expérience changée que c’est presque trop, et c’est la seule façon qu’on ressent cela bien, et juste, et vrai. Je me suis senti très défié, mais cependant, si Stephenie [Meyer] écrit soudainement un autre livre, je serais genre, « Okay, laisses-mois le lire, immédiatement ! » Je vais probablement garder ce sentiment. Je sais que je retrouverais ça avec d’autres expériences. Comment cela m’a changée ? Je ne sais pas. Peut-être que ça m’a confirmée l’idée de pourquoi faire ce que je fais. Tu ne dois pas toujours faire des films indépendants pour ressentir que tu le contrôles avec quelques personnes avec lesquelles tu es vraiment connectés, de façon créative. Tu peux le faire sur une plus grande échelle. Peut-être que ça a changé mon avis à ce propos. Mais, en tant que personne, je ne pourrais pas commencer à répondre à cette question maintenant. C’est tellement riche (en émotion).

Comment c’était de jouer Bella en vampire ?

Je me senti comme, « Wow, je suis une voiture de sport. Utilisons-là ! » Particulièrement dans le livre, mon passage favoris est, « Essaie-la mc ! Voyons ce qu’elle peut faire ! »

Bella est en fait une super héro maintenant, donc vous avez du amplifier votre jeu physique dans ce dernier opus ?

Ouais, physiquement, c’était plus un défi qu’autre chose parce que même la façon dont Bella marche dans une pièce est différente de la façon dont moi je marche dans une pièce. Si vous pensez un mile par minute, vous n’allais jamais être indécis à propos de quoique ce soit. Tout est très pointu. J’ai pu voir les versions des vampires de tout le monde durant une très longue période. J’aime designer et choisir quoi utiliser et quoi ne pas utiliser. L’interpréter était marrant, et physiquement un gros, gros défi. Je me rappelle être allé voir Stephenie, le premier jour où je devais jouer un vampire, et j’étais genre, « Steph, comment vais-je sonné comme un crillion virvoltant ?! C’est impossible ! » Vraiment, ça m’a coupé le souffle.

Finalement d’égal à égal, Bella et Edward consument leur mariage d’une façon différente que dans Twilight, chapitre 4 Révélation Partie 1. Est-ce que ce sera plus intense entre eux à l’écran cette fois-ci ?

Nous supposés faire l’amour de façon ahurissante et d’une autre monde dans Révélation Partie 2. La première fois était mignonne. C’était à propos de découvrir, ce n’était pas si torride. Rien à propos de la saga n’est torride. Mais, la deuxième fois nous voulions juste être comme des animaux. On a essayé et ils nous ont dit que c’était Rated R. (rires)

Quelle était une de vos scènes préférées à tourner dans ces films ?

Ma dernière scène avec Taylor [Lautner] était une semaine avant qu’on ait complètement fini, mais je ne savais pas que ça allait être ma dernière scène avec lui. Il était genre, « C’est fait, mon pote ! » Une de mes scènes préférées était quand nous avons dansés ensemble, après le mariage, c’était super bien.