Wednesday, November 28, 2012

Audio - Kristen's interview for 'On the Road' with Gold Derby

Audio - Interview de Kristen pour 'Sur la Route' avec Gold Derby

LISTEN - ECOUTEZ

"It's a rough road. It's a fun road," Kristen Stewart says about the adventure to be found in her new film "On the Road," Walter Salles' adaption of Jack Kerouac's novel of bohemian drifters in post-war America. "There's a serious duality to it." Addressing her "Twilight Saga" fans in our podcast chat, she acknowledges that this edgy art-house role is new territory for her as an actress, "but, if you want to take a ride, please come along."

In "On the Road," Stewart portrays Marylou, the sultry jailbait lover of a hedonist who's always on the run. It's unclear where they're going or what they're running from – but that doesn't matter because these are free-spirited teens consumed with blind wanderlust.

"She's searching for that special little something that nobody can really put their finger on," Stewart says about Marylou. "The search never ends and that's perfectly OK with her …. She loves that life. She doesn't want to stop it. She wants it to thrive and she wants to watch what happens."

En route, there are lots of drugs, drinks and naked romps, but Stewart fearlessly surrendered to the creative requirements of the role. "I think there are times when people are far more naked than when they have their clothes on," she says. "The story is about breaking those walls down."

Having succeeded spectacularly in commercial films, Stewart now needs to break through the wall into artsy films if she aims to have a long, satisfying career. Stars like Anne Hathaway and Charlize Theron are proof that the transition can be made by taking an artsy path. It's important to be part of the awards conversation, so Stewart does just that by chatting with Gold Derby.
"C'est une route rude. C'est une route fun," dit Kristen Stewart à propos de l'aventure dans laquelle elle se trouve dans son nouveau film "Sur la Route", une adaptation de Walter Salles du roman de Jack Kerouac sur les dériveurs bohème de l'après-guerre en Amérique. "Il y a une sérieuse dualité pour lui." S'adressant à ses "Twilight" fans dans notre interview podcast, elle reconnaît que ce rôle est un territoire nouveau pour elle en tant qu'actrice, "mais, si vous voulez faire un tour, s'il vous plaît venez."

Dans "Sur la Route", Stewart dépeint Marylou, l'amante sensuelle d'un hédoniste qui est toujours en fuite. On ne sait pas où ils vont et ce qu'ils fuyaient - mais cela n'a pas d'importance parce que ce sont des adolescents libre d'esprit consumés par la nostalgie du voyage.

"Elle est à la recherche de quelque chose d'un peu spécial sur lequel personne ne peut vraiment mettre le doigt," dit Stewart à propos de Marylou. "La recherche ne se termine jamais et c'est parfaitement OK pour elle... Elle aime cette vie. Elle ne veut pas l'arrêter. Elle veut la faire prospérer et elle veut regarder ce qui se passe."

En cours de route, il y a beaucoup de drogues, boissons et d'ébats nus, mais Stewart s'en est courageusement remis aux exigences créatives du rôle. "Je pense qu'il y a des moments où les gens sont de loin plus nu quand ils ont leurs vêtements," dit-elle. "L'histoire est à propos de briser ces murs."

Après avoir réussi de façon spectaculaire dans les films commerciaux, Stewart a maintenant besoin de percer le mur dans les films bohème si elle vise à avoir une longue carrière satisfaisante. Des stars comme Anne Hathaway et Charlize Theron sont la preuve que la transition peut être faite en prenant un chemin bohème. Il est important de faire partie de la conversation des awards, alors Stewart est là pour ça en discutant avec Gold Derby.
Via - via