Tuesday, November 27, 2012

Stephenie Meyer talks about the Final Battle Scene in 'Breaking Dawn Part 2'

Stephenie Meyer parle de la scène de bataille finale dans 'Breaking Dawn Part 2'




StephenieMeyer.com - The question, which I got frequently, was how I felt about having a big change inserted into the story during the final climax. My answer was that it didn't feel like such a huge departure. For me, this moment is already in the book. However, we don't get to see it in all its exciting and gory detail because we are seeing the world only through Bella's eyes. A few of the reporters I talked to wanted to know where in the book this moment was hidden. The answer is page 738, fourth paragraph down:

"Aro stared into my eyes for a long, tense moment. I had no idea what he was searching for, or what he found, but after he had measured me for that moment, something in his face changed, a faint shift in the set of his mouth and eyes, and I knew that Aro had made his decision."

In this short analysis, after Bella has revealed the depth of her power, Aro plays out in his head the probable outcome of a battle with the Cullens. Much like what we see in the movie, Aro foresees a more evenly matched fight than he had expected, the loss of too many of his key players, and—most unacceptable—the likelihood of his own death. Though odds are that the Volturi would have come out on top in the end, Aro wouldn't have lived to see it and the unassailable nature of the Volturi's authority would have been broken, possibly forever. It is this vision of the future—though imperfect guesswork on his part—that motivates his retreat.

Melissa Rosenberg and I have both mentioned the fateful dinner we had (back during the filming of Eclipse) where we hashed out a way to make the end of Breaking Dawn more cinematic. This was the idea we latched on to—how do we make this vision of Aro's into something the viewer can experience? The answer was pretty simple once we looked at it that way—we already had a character who could show us visions. So the only real change to the book ending of Breaking Dawn is that Alice enters the scene earlier, and comes in contact with Aro.

(Are there a few little trespasses against the mythology in this vision? Yes, as some of you have pointed out. The consensus was that a minor deviation from what had been established was forgivable in the name of entertainment. I had a few very elaborate solutions, but they were too confusing and not nearly as cinematic as the final product. And obviously, the result was very entertaining.)

A few reporters asked me if I would have done anything different in the battle if I had written it; the answer is yes. Mainly, I would have killed more Cullens. I do think the Volturi would have won the day; as the talented players were taken out, in the end it would be brute strength that would determine the victor, and the Volturi have more soldiers and more experience. Of course, if we had offed Edward or something, it might have been too obvious that it was a vision sequence. In the end, when the vision was revealed, the reaction I heard in the two unsuspecting audiences I viewed it with was nothing but relief and enthusiasm. Kudos to Bill C for creating the perfect emotional response! He plays our heartstrings like a virtuoso.

It was really something to get to spend a little time with the fans at the BD2 events, and to watch the movie at the premiere with so many of them. It was the best experience I've ever had at a Twilight movie, and a perfect conclusion to my personal Twilight experience. I hope you also enjoyed the movie, and each other, for this last big bang. You, the readers and viewers, are the ones who have made this whole ten-year experience into something unbelievable and amazing, and I thank you so much for it. I hope I get to see some of you again in March (shameless The Host plug), because it makes me too sad to think that my relationship with my readers is ending, too.

Happy Holidays to you all, may the season be filled with good friends and good books!

Love,
Steph
StephenieMeyer.com - La question qu'on me pose fréquemment concerne mon ressenti sur le grand changement introduit dans l'histoire lors du final. Ma réponse est qu'il ne me semble qu'il y ait un grand écart. Pour moi, ce moment est déjà dans le livre. Cependant, nous ne pouvions pas le voir dans tout ses détails glorieux et excitants car nous ne voyons le monde que du point de vue de Bella. Quelques journalistes à qui j'ai parlé voulaient savoir où était caché ce passage dans le livre. La réponse est page 745:

"Aro planta son regard dans le mien durant très longtemps. J'ignorais ce qu'il y cherchait, ce qu'il y décela, mais quelque chose dans ses traits se modifia soudain, et je compris qu'il avait arrêté sa décision."

Dans cette courte analyse, après que Bella ait révélé l'étendue de son pouvoir, Aro s'imagine l'issue probable d'une bataille contre les Cullen. Comme nous le voyons dans le film, Aro voit un combat beaucoup plus équilibré qu'il ne le pensait, la perte de ses atouts clés, et - le plus inacceptable - la grande probabilité de sa propre mort. Les Volturi seraient probablement ressortis vainqueurs à la fin, mais Aro n'aurait pas survécu pour le voir et la nature irréfutable de l'autorité des Volturi auraient été brisée, peut-être pour toujours. C'est cette vision du futur -une supposition imparfaite de sa part- qui motive sa retraite.

Melissa Rosenberg et moi avons toute deux mentionné le dîner fatidique (lors du tournage d'Eclipse) durant lequel nous avons planché sur la façon de rendre la fin de Breaking Dawn plus cinématographique. C'est cette idée sur laquelle nous nous sommes arrêtées : comment faire de la vision d'Aro une expérience que le spectateur peut vivre ? La réponse était assez simple une fois qu'on la regardait de cette façon : nous avions déjà un personnage qui pouvait nous montrer des visions. Donc le seul réel changement par rapport à la fin du livre c'est qu'Alice entre plus tôt en scène et qu'elle soit en contact avec Aro.

(Il y a-t-il quelques violations à la mythologie dans la vision ? Oui, comme certains l'ont fait remarquer. L'opinion générale était qu'une déviation mineure de ce qui a été établit au profit du divertissement était pardonnable. J'avais quelques solutions très élaborées, mais elles étaient trop déroutantes et pas aussi cinématographiques que le résultat final. Et manifestement, le résultat était très divertissant.)

Quelques journalistes m'ont demandé si j'aurais fait quelque chose différemment dans la bataille si je l'avais écrite ; la réponse est oui. Principalement, j'aurais tué plus de Cullen. Je pense vraiment que les Volturi l'auraient emporté ; comme les talents principaux ont été éliminés, à la fin c'est la force brute qui aurait déterminé le vainqueur, et les Volturi étaient plus nombreux et plus expérimentés. Bien sûr, si nous avions tué Edward ou autre, cela aurait été trop évident qu'il s'agissait d'une vision. A la fin, lorsque la vision est révélée, les réactions que j'ai entendues dans les deux publics non avertis avec lesquels j'ai vu le film n'étaient que soulagement et enthousiasme. Bravo à Bill C pour avoir créer la réponse émotionnelle parfaite ! Il a joué avec nos cordes sensibles comme un virtuose.

C'était vraiment quelque chose de passer un peu de temps avec les fans lors des évènements pour BD2, et de voir le film à l'avant-première avec beaucoup d'entre eux. C'est la meilleure des expériences Twilight que j'aie vécue, et une conclusion parfaite pour mon expérience Twilight personnelle. J'espère que vous avez aussi apprécié le film pour ce grand final. Vous, les lecteurs et spectateurs, êtes ceux qui avez rendu cette expérience de 10 ans incroyable et merveilleuse, et je vous en remercie beaucoup. J'espère revoir certains d'entre vous en mars (pour Les Âmes Vagabondes), car ça me rend trop triste de penser que ma relation avec mes lecteurs se finisse également.

Bonne vacances à vous tous, que la saison soit remplie de bons amis et de bons livres!

Amour,
Steph.


Via - Traduction