Tuesday, November 6, 2012

More NEW interviews from the 'On the Road' AFI Fest screening added + Walter Salles talks about Kristen

Plus de NOUVELLES interviews lors de la projection de 'Sur la Route' au AFI Festival ajoutée + Walter Salles mentionne Kristen


AP

LA Times

Cambio

OnTheRedCarpet

Extra TV

Indiewire

Clevver TV

AFI Fest (0:17 & 1:19)

USA Today
Kristen Stewart had a blockbuster weekend.

The actress spent Saturday at the press junket for The Twilight Saga:Breaking Dawn, Part 2, and at night, after a quick change into a white cut-out Balenciaga cropped tank and high-waisted trousers, walked the red carpet for her indie film On the Road. Amy Adams, Garrett Hedlund and director Walter Salles were also on hand at Grauman's Chinese theater to debut the film (due out Dec. 21) at the AFI Fest 2012.

It was a heavy load, but you'd never know it from talking to Stewart, who will premiere Part 2 in just a week. She walked the press line calm, collected and friendly. Not even a stray piece of double-sided tape stuck to her top fazed her when a publicist stepped in to remove it halfway down the red carpet.

"Somebody wore this before me?" she joked, in mock horror.

Her good mood continued at the Audi SkyLounge after-party at the Roosevelt Hotel, where she arrived — more casual now, in jeans, flats and a black leather bomber jacket — with Robert Pattinson. Both sported wide smiles, and the pair hung out with friends until well after midnight.

On the red carpet, Stewart shared some insight about what drew her to the film adaptation of the infamous Jack Kerouac tale. The actress first read the novel at 15, and said the lessons it held stayed with her.

"I had the exact same feeling that I had when I was 15 that I did when I was like, 20," she said. "At that age you look up and realize that you have anything that you could ever possibly imagine very much within reach. And I still feel that way."

On the Road is a big departure for Stewart, whose character, Marylou, daringly explores sexuality, drug use and heartbreak over the course of a meandering cross-country road trip. Ask if she's leaning toward making more indies vs. big-budget blockbusters, and she'll tell you that the level of risk feels the same regardless.

"If you're working for reasons that drive me," she began, and then continued, "It's a shame, it's like, absolutely heartbreaking when you find yourself on a movie set that you don't find a commonality with the director and the cast and all of that. It doesn't really matter what scale movie it is."

Her favorite road trip? "The one that I took right before I did On the Road, probably," she said. "We had to cram it into three days. I went to many diners."
Kristen Stewart a eu un week-end de super-production.

L'actrice a passé son samedi à la conférence de presse pour Breaking Dawn Part 2 et le soir, après un changement rapide pour un petit haut blanc coupé court Balenciaga et un pantalon à taille haute,elle a foulé le tapis rouge pour son film indépendant Sur la Route. Amy Adams, Garrett Hedlund et Walter Salles étaient également sur place au Grauman's Chinese theater pour la sortie du film (prévu pour le 21 décembre) à l'AFI Fest 2012.

C'était une lourde charge, mais vous ne le saurez jamais en discutant avant Stewart, laquelle présentera l'avant-première de la partie 2 dans seulement une semaine. Elle marchait calmement le long de la file de presse, calme et amicale. Pas même un bout de ruban adhésif double-face collé sur son haut ne l'a déroutée quand la publiciste est intervenue pour le lui enlever à mi-course sur le tapis rouge.

"Quelqu'un l'a porté avant moi?" a t-elle plaisanté, en feignant d'être horrifiée.

Elle a gardée sa bonne humeur jusqu'à l'after-party Audi SkyLounge à l'Hôtel Roosevelt, où elle est arrivée -  plus décontractée ensuite, en jeans, chaussures plates et une veste bomber en cuir noir avec Robert Pattinson. Les deux arboraient de grands sourires, et la paire a traînée avec des amis jusqu'à minuit passé.

Sur le tapis rouge, Stewart a partagé ses idées sur ce qui l'attira vers l'adaptation cinématographique du récit tristement célèbre de Jack Kerouac. L'actrice avait pour la première fois lu le roman à 15 ans, et a déclaré que les leçons qu'elle en a tiré resteraient avec elle.

"J'ai ressenti exactement la même chose quand j'avais 15 ans que ce que j'ai éprouvé quand j'ai eu 20 ans," dit-elle. "A cet age vous levez les yeux et vous réalisez que vous avez plus que vous ne pourriez jamais imaginer à porter de main. Et je me sens encore comme ça."

Sur la Route est un grand départ pour Stewart, dont le personnage Marylou, explore audacieusement la sexualité, l'usage de drogues et le chagrin au cours d'un voyage sur la route sinueuse qui traverse le pays. Demandez-lui si elle est tentéé de faire plus de films indépendants vs des supers productions à gros budget, elle vous dira que quels qu'ils soient le risque reste aussi élevé.

"Si vous travaillez pour les raisons qui me poussent," a t'elle commencé puis poursuit, "C'est une honte, c'est comme, c'est complètement déchirant lorsque vous vous trouvez sur un plateau de tournage sans vous trouvez de points communs avec le réalisateur ou le casting et tout ça. Peut importe l'ampleur que le film peut avoir."

Son voyage sur la route préféré? "Probablement celui que j'ai fait juste avant de commencer 'Sur la Route'," dit-elle. "Nous avons du nous entasser pendant trois jours. J'ai été à plusieurs diners."

Wonderwall MSN
By Jon Warech with reporting by Taryn Ryder

A rekindled romance with Robert Pattinson has done wonders for Kristen Stewart, who shined bright on the red carpet at the AFI Fest screening of "On the Road" presented by Audi at Grauman's Chinese Theatre in Hollywood, Calif., on Nov. 3. The 22-year-old actress showed off her toned midriff in a cleavage-baring Balenciaga pantsuit and black Christian Louboutin heels, and said she knew the outfit would turn heads.

"The first time I saw this thing, my jaw kind of hit the floor," Stewart told Wonderwall. "I've never seen anything like it."

Stewart was joined at the event by co-stars Garrett Hedlund and Amy Adams, and by Pattinson, who snuck into the after-party at the Roosevelt Hotel with Stewart after the two ate together at Public Kitchen while the film was running. During the party Pattinson chatted with friends, while Stewart talked to Adams and others from the film.

"On the Road" was a special film for Stewart, who found herself very connected to LuAnne Henderson, the real-life Marylou whom Stewart plays in the film.

"To be so aware of yourself and what you want, yet be so unaware of what other people think of you? You can have so much, you can live so rich," Stewart said of Henderson. "It's hard to explain, it's so ridiculous. So as soon as I read that, I thought I should find people like that in life so I can run after them."

As for her own road trip, Stewart says there are only a select few she'd travel with, but when they hit the road they'd be baggage free.

"I think it all depends on who you're with," she said. "There would only be a handful of people I would go [on a road trip with]. My circle is small. But if you have nothing it makes it more fun because you have to go find it."
Par Jon Warech des rapports financiers des Taryn Ryder

Une histoire d'amour avec Robert Pattinson ravivée a fait des merveilles sur Kristen Stewart, qui a étincelé sur ​​le tapis rouge lors de la projection de 'Sur la Route' à l'AFI Fest présenté par Audi le 3 novembre au théâtre chinois Grauman à Hollywood, en Californie. L'actrice de 22 ans a arboré son ventre tonique affichant un décolleté Balanciaga, pantalon de tailleur et des talons noirs Christian Louboutin, et dit qu'elle savait que sa tenue ferait tourner bien des êtes.

"La première fois que j'ai vu ce truc, ma mâchoire a quasiment touchée le sol," Stewart dit à Wonderwall. "Je n'avais jamais rien vu de semblable."

Stewart était accompagnée à l'événement par ses co-stars Garrett Hedlund et Amy Adams, et par Pattinson qui s'est faufilé avec Stewart à l'after party à l’Hôtel Roosevelt après que les deux aient mangé ensemble au Public Kitchen pendant la projection du film. Durant l'after party Pattinson bavardait avec des amis, pendant que Stewart parlait avec Adams et les autres du film.

"Sur la Route" a été un film spécial pour Stewart, qui s'est trouvée très liée à LuAnne Henderson, Marylou dans la vraie vie que Stewart interprète dans le film.

"Être aussi conscient de vous même et de ce que vous voulez, mais sans prêter attention de ce que les autres personnes pensent de vous," Stewart dit d'Henderson. "C'est difficile à expliquer, C'est tellement ridicule. Donc dès que j'ai lu ça, j'ai pensé que je devais trouver des gens comme ça dans la vie pour que je puisse leur courir après."

Quant à son propre voyage sur la route, Stewart dit qu'il n'y a que quelques privilégiés avec qui elle voyage, mais dès qu'ils prennent la route ils aimeraient n'avoir aucuns bagages.

"Je pense que ça dépend avec qui vous êtes," dit-elle. "Il n'y a qu'une poignée de personnes avec qui j'irais [avec pour voyager sur la route]. Mon cercle est petit. Mais si vous n'avez rien ça le rend encore plus amusant parce que vous devez aller le trouver."

The Hollywood Reporter
On the Road, Walter Salles’ film adaptation of Jack Kerouac's cult classic novel, follows a group of young adults who are searching for freedom through travel, drugs, sex, adventure and music. While the novel defined a generation, it was a long and arduous journey to get the story moved onto the big screen.

At the end of 2008, Salles, who had been attached to the project for several years already, was about to get the greenlight when the American economy fell apart, and his dream project was stalled. He had to talk the actors he had cast in 2007 into staying onboard until – through a series of luck, hard work and good fortune – he was able to finally get the financing and film the project in 2010.

The long road came to an end with the world premiere at the Cannes Film Festival in May, and now the L.A. premiere at the AFI Film Fest 2012 on Saturday, Nov. 3, at Grauman’s Chinese Theatre. In one of the most star-heavy events at the festival, Kristen Stewart, Garrett Hedlund, Amy Adams and Salles all attended.

Stewart, who will wrap up her duties as the lead in the Twilight film series with the release of the final film this month, plays the free-spirited MaryLou in On the Road. “We were allowed to know so much about the people who stood behind the characters,” the actress, wearing a black and white Balenciaga jumpsuit, told The Hollywood Reporter on the red carpet before the premiere.

While Stewart walked the red carpet solo on Saturday, she was joined by her Twilight co-star (and current beau) Robert Pattinson at the AFI Fest afterparty at the Hollywood Roosevelt Hotel. They mingled with friends and Stewart’s co-stars around a large fire pit near the pool area.

Stewart says that Salles enrolled the main actors in a four-week “beatnik bootcamp” of rehearsals before shooting the film. Stewart’s character in the book was based on Kerouac’s friend Luanne Henderson, and Stewart got to spend a lot of time talking to Henderson’s daughter while researching the role.

“We were allowed to know things about her that people do not know,” she tells THR. “I think as soon as you know the people who inspired those characters, everything makes so much more sense. It’s not the easiest thing to live that life. It takes a really particular person to carry that out.”

Stewart says she first read the book when she was 14 or 15, and it’s been a pivotal piece of literature in her life.

“She definitely helped me break down a few walls,” Stewart said of playing MaryLou. “But I think that project actually started when I read the book.”

“At the time, there was no way I could ever possibly imagine that I could play a part like that,” she added. “I thought that the characters in On the Road were people I wanted to be able to find in my own life. I wanted to find people who really stirred me up and kept me moving and kept me pushing. And she’s that type of that person."

Salles, who helmed 2004’s The Motorcycle Diaries, tells THR that Stewart understood that MaryLou was “several decades ahead of her time.”

“I think Kristen likes to play these roles that defy the circumstances that somehow define the time you’re living in,” the Brazilian director adds. “She did that very bravely and with complete passion and dedication.”
Sur la Route, film de Walter Salles adaptation du classique roman culte de Jack Kerouac, suit un groupe de jeunes adultes qui sont en quête de liberté par les voyages, la drogue, le sexe, l'aventure et par la musique. Alors que le roman a défini une génération, ça a été un périple long et compliqué pour retranscrire l'histoire sur grand écran.

A la fin 2008, Salles, qui avait été attaché au projet depuis plusieurs années déjà, était sur le point d'avoir le feu vert quand alors l'économie Américaine s'est effondrée, et le projet de ses rêves a été bloqué. Il avait du parler aux acteurs qu'il avait recruté en 2007 pour qu'ils restent à bord jusqu'à ce que - après une série de coups de chance, de travail acharné - et de bonne fortune - il a finalement réussi à avoir le financement et tourner le film en 2010.

La longue route a pris fin à l'avant première mondiale au Festival de Cannes en Mai, et maintenant l'avant première à l'AFI Film Fest 2012 ce samedi 3 novembre au Grauman's Chinese Theatre. Pour l'un des évènements auquel les plus grandes stars de ce festival, Kristen Stewart, Garrett hedlund, Amy Adams et Salles, ont assisté.

Stewart, qui finira avec ses fonctions de meneuse de la saga Twilight avec la sortie ce mois-ci du dernier film , interprète Marylou l'esprit libre de 'Sur la route'. "On nous a permis d'en apprendre tellement plus sur les gens qui se cachent derrière ces personnages," L'actrice, qui porte une combinaison Balenciaga noire et blanche, dit à Hollywood Reporter depuis le tapis rouge avant l'avant première.

Alors que Stewart foulait le tapis rouge en solo ce samedi, elle a été rejointe par sa co-star de Twilight (et petit-ami actuel) Robert Pattinson à l'after party de l'AFI Fest à l'Hotel Roosevelt d'Hollywood. Ils se mêlèrent avec les amis et les co-stars de Stewart autour d'un grand feu de camp près de la piscine.

Stewart dit que Salles a inscrit les principaux acteurs dans un "camp d'entrainement Beatnik" pour répéter avant de tourner le film. Le personnage de Stewart dans le livre était basé sur l'amie de Kerouac, LuAnne Henderson, et Stewart a eu beaucoup de temps pour parler à la fille de Henderson en faisant des recherches sur son rôle.

"Nous avons pu apprendre des choses à propos d'elle que les gens ne savent pas," dit-elle à THR. "Je pense que dès que vous connaissez les personnes qui inspirent ces personnages, tout à beaucoup plus de sens. Ce n'est pas la chose la plus facile que de vivre cette vie. Il faut vraiment quelqu'un de particulier pour exécuter cela."

Stewart dit qu'elle a lu le livre pour la première fois quand elle avait 14 ou 15 ans, et qu'il a été une pièce de littérature essentielle dans sa vie.

"Elle m'a vraiment aidée à briser quelques murs dans ma vie," dit Stewart sur le fait de jouer Marylou. "Mais je pense que ce projet a effectivement commencé quand j'ai lu le livre."

"A l'époque, il n'y avait aucun chance que je puisse même imaginer jouer un rôle comme celui là," a t'elle ajouté. "Je pensait que les personnages de 'Sur la Route' étaient des gens que je voulais être capable de trouver dans ma propre vie. Je voulais des personnes qui me secouent vraiment et qui continueraient de me remuer et de me pousser. Et elle est ce genre de personne." Salles, qui a dirigé The Motorcycle Diaries en 2004, dit à THR que Stewart avait bien compris que "MaryLou avait plusieurs dizaines d'années d'avance sur son temps." "Je pense que Kristen aime jouer ces rôles qui défient les circonstances qui en quelque sorte ont défini l'époque dans laquelle nous vivons," le réalisateur brésilien ajoute. "Elle a fait cela très courageusement et avec une passion et un dévouement complet."

E!News/E!Online
When it comes to movie roles, Kristen Stewart gets the best of both worlds. When she's not taking on box office juggernauts like The Twilight Saga or Snow White and the Huntsman, she's biting into meaty roles in indies like Welcome to the Rileys, The Runaways and now On the Road.

So does Bella Swan herself ever want to just kick back and do a rom-com?

"Um, I guess so," Kristen told us at the AFI special screening of On the Road. "I don't know what I want to do until it's right in front of me. I feel like if I knew what story I wanted to tell, I'd be directing it. I don't think very tactfully."

The actress, who killed on the carpet in a black and white Balenciaga number, continued, "It takes such a particular thing to want to play a part. It's a really very strange thing to do, to pretend to be someone else and let other people watch you do it. They need to feel like real people, they need to feel like somebody that you need to be responsible for. So when I see that, I'm down."

Something she clearly saw in On the Road's free-spirited Marylou: "She was the type of person that was like a bottomless pit. You couldn't take too much, she was always getting just as much back from you," K.Stew explained to us. "That's a really rare person. She wasn't special because she was ahead of her time and it was a very conservative era, I think even now you'd be blown away by her."

And Kristen confesses that the timing of the movie couldn't have been more perfect. "Getting to know her and getting to know myself over the years," she said. "You know, I started thinking about this when I was like 17 and I ultimately did it when I was 20, it's good that those few years past."

For her work, director Walter Salles only has compliments for Stewart: "When you cast actors, you are in a position where you think, 'OK they're going to be great,'" he confessed. "Then, when they come to set and they ask for another take and they show you that there's another way to elevate this, then you're receiving a gift. And I received gifts every day during this shoot."

Kristen's method for delivering those gifts? Trial and error—with error being the objective! She filled us in, "When you have the sense that you really cannot mess anything up, that [Salles] wants to see you mess up and that's actually what he would prefer…I think it's so much more interesting to watch somebody discover something rather than package it up and deliver it to you."

---------

Kristen Stewart is almost done being Bella. But the Twilight Saga: Breaking Dawn Part 2 star is going to miss playing Robert Pattinson's love on the silver screen. "It's weird, as soon as that weight [of Twilight] is lifted, you go, 'God! Can I have a little bit back?'" she told E! News at the On the Road premiere Sunday.

"Twilight is a really phenomenal thing," she added, smiling at cheering fans across the street.

But as much as she loves vampires, vagabonds are pretty cool, too. "When I read [On the Road] for the first time, I was so young," she said. "I was like 15 years old—14 possibly. It changed me. For the rest of my life I will try and find those people that push you…Every character you want to like run after. I'm not necessarily that type of person, so I need to find people like that."

But at the end of a packed promotional tour (between Breaking Dawn and On the Road, K.Stew's been one busy lady), how does this 22-year-old girl relax? "It's pretty easy," she said. "Take the shoes off. It's kind of a done deal."
Quand il s'agit de rôles au cinéma, Kristen Stewart obtient le meilleur des deux mondes. Quand elle ne prend pas un gros poids lourd du box office comme La Saga Twilight ou Blanche Neige et le Chasseur, elle mord dans des rôles charnus de films indépendants comme Welcome to the Rileys, The Runaways et maintenant On the Road.

Alors est-ce que Bella Swan elle-même ne voudrait pas juste se détendre et faire une comédie romantique?

"Um, je pense bien," Kristen nous dit à la projection spéciale de Sur la Route à l'AFI. "Je ne sais pas ce que je veux faire jusqu'à ce que ce soit en face de moi. Je sens que si je savais quelle histoire je voulais raconter, je la dirigerais. Je ne pense pas beaucoup avec tact."

L'actrice qui à tout tué sur le tapis rouge dans un ensemble noir et blanc de Balenciaga, poursuit, "Il faut quelque chose de particulier pour avoir envie de jouer un rôle. C'est vraiment une chose très étrange à faire, de prétendre être quelqu'un d'autre et de laisser d'autres personnes vous regarder le faire. Ils ont besoin de se sentir comme des personnes réelles, ils ont besoin de se sentir comme quelqu'un dont il vous faudrait avoir la responsabilité. Alors quand je vois ça, je suis déprimée."

Une chose qu'elle vit clairement chez l'esprit libre Marylou de Sur la Route: "Elle était le genre de personne qui était comme un puits sans fond. Vous ne pouviez pas trop obtenir d'elle, elle en obtiendrez tout autant de vous," K.Stew nous explique. "C'est une personne très rare. Elle n'était pas spéciale parce qu'elle était en avance sur son temps et que c'était une époque très conservatrice, je pense que même maintenant vous seriez éblouis par elle."

Et Kristen confesse que l'échéance du film ne pouvait pas être plus parfaite. "Arriver à la connaître et arriver à me connaître au fil des ans," dit-elle. "Vous savez, j'ai commencé à penser à ça quand j'ai eu 17 ans et je l'ai dernièrement refait quand j'en ai eu 20, c'est bien que ces quelques années soient passées."

Pour son travail, le réalisateur Walter Salles n'a eu que des compliments pour Stewart: "Quand vous recrutez des acteurs, vous êtes dans une position où vous vous dîtes, 'Ok, ils vont être géniaux,'" a-t'il avoué. "Alors, quand ils arrivent sur le plateau et qu'ils demandent à faire une autre prise et qu'ils vous montrent qu'il y a une autre façon d'élever ça, ils vous font un don. Et j'ai reçu des dons tous les jours durant ce tournage." La méthode de Kristen pour donner ses dons? Essai et erreur - et l'erreur étant l'objectif! Elle nous a comblés, "Quand vous avez la sensation que vous ne pouvez pas gâcher quoi que ce soit, que [Salles] veut vous voir tout gâcher et que c'est en fait ce qu'il préférait...Je pense que c'est tellement plus intéressant de regarder quelqu'un découvrir quelque chose que de juste l'emballer et de vous le remettre."

--------------

Kristen Stewart a bientôt fini d'être Bella. Mais ça va manquer à la star de Breaking Dawn Part 2 de jouer l'amour de Robert Pattinson au grand écran. "C'est étrange, dès que le poids [de Twilight] est levé, vous vous dîtes, 'Mon Dieu! Est- ce que je peux y retourner un peu?'" dit-elle à E! News dimanche à l'avant première de 'Sur la Route'. "Twilight à été une chose phénoménale," a t'elle ajouté, en souriant aux fans l'acclamant de l'autre côté de la rue. Mais pour autant qu'elle puisse aimer les vampires, les vagabonds peuvent être plutôt cool ,eux aussi. "Lorsque j'ai lu [Sur la Route] pour la première fois, j'étais si jeune," dit-elle. "J'avais genre 15 ans - peut-être 14. Il m'a changée. Pour le restant de ma vie je vais essayer de trouver ces personnes qui vont me pousser...Chaque personnage où vous voulez comme leur courir après. Je ne suis pas nécessairement ce genre de personne, donc j'ai besoin de trouver des gens comme ça." Mais à la fin d'une tournée promotionnelle bien emballée (Breaking Dawn et Sur la Route, K.Stew a été une femme très occupée), comment cette jeune de 22 ans se détend t' elle? "C'est plutôt facile," dit-elle. "Retirez les chaussures et c'est en quelque sorte chose faite."

Celebuzz
Fans have seen numerous iterations of Kristen Stewart on the big screen, from an angsty teenager-turned-vampire in The Twilight Saga to just your average angsty teenager in Adventureland.

But they’ve never seen her as they will in On the Road.

In the new movie, based on the classic beatnik novel by Jack Kerouac, Stewart plays Marylou, mate and muse to Dean Moriarity (Garrett Hedlund). As the couple and their friend, Sal Paradise (Sam Riley), crisscross the country in the late ’40s, Stewart smokes pot, sleeps with Hedlund, sleeps with Riley and sometimes sleeps with both at the same time.

“She would have been very well ahead of her time now,” Stewart told Celebuzz about her character. “She never felt like she wanted to limit anyone else’s life, because she loves their life so much.”

As for actually shooting the racy scenes, costar Garrett Hedlund says he tried not to get too close to Stewart for the sake of the movie.

“The more familiar you are with each other, the less familiar you are with each other,” he enigmatically explained. “What attracted all of us to this book is the bravery that they all sort of shared within these moments, starting from when Dean answers the door naked. As a reader you get such a kick out of this cause this is sort of the furthest from any way you would sort of let anybody into your home for the first time.”

Stewart conceded her performance may come as a shock to some of her teenage Twilight fans, but feels it’s her job as an actor to expose different sides of herself from movie to movie.

Even better, she says she was happy to find numerous fans carrying copies of On the Road while promoting Breaking Dawn – Part II

“I have seen little On The Road signs speckled throughout the crowd,” she observed. “It’s monumentally surreal to think that I have anything to do with it.”

While Stewart’s press conference for The Twilight Saga Breaking Dawn – Part 2 was crowded with media outlets from all over the country last week, her press day for On The Road turned up just a handful of outlets.

“I’ve been on many a Twilight tour, and this one obviously feels completely different,” she reflected. “In this case, I feel no difference – it’s the same feeling wanting people to know what you have going on.”

On the Road opens in select theaters December 21.
Les fans ont vu plusieurs itérations de Kristen Stewart sur grand écran, d'une adolescente angoissée transformée en vampire dans La Saga Twilight à juste une simple adolescente angoissée dans Adventureland.

Mais ils ne l'ont jamais vu comme ils la verront dans 'Sur la Route'.

Dans le nouveau film, basé sur le roman classique Beatnik de Jack Kerouac, Stewart interprète Marylou, pote et muse de Dean Moriarty (Garrett Hedlund). Ainsi le couple et leurs amis, Sal Paradise (Sam Riley), sillonent le pays à la fin des années 40, Stewart fume de l'herbe, couche avec Hedlund, couche avec Riley et parfois avec les deux à la fois.

"Elle aurait été très en avance sur son temps maintenant," dit Stewart à Celebuzz à propos de son personnage. "Elle n'a jamais eu le sentiment de vouloir limiter la vie de qui que ce soit, parce qu'elle aimait tellement leurs vies."

Quant à tourner réellement les scènes osées, sa co-star Garrett Hedlund dit qu'il a essayé de ne pas trop se rapprocher de Stewart pour le bien du film.

"Plus vous êtes familier avec l'autre, moins vous êtes familier avec l'autre," a t'il expliqué de façon énigmatique. "Ce qui nous a tous attirés vers ce livre c'est la bravoure qu'ils ont en quelque sorte tous partagée durant ces moments là, en commençant quand Dean répond nu à la porte. En tant que lecteur vous prenez un malin plaisir en dehors de ça car c'est la dernière façon de laisser entrer quelqu'un chez vous pour la première fois."

Stewart admet que sa prestation pourrait être choquante pour certain de ses fans adolescents de Twilight, mais elle ressent que c'est son travail en tant qu'actrice d'exposer les différentes facettes d'elle-même d'un film à l'autre.

Encore mieux, elle dit qu'elle était contente de trouver de nombreux fans apporter des exemplaires de 'Sur la Route' durant la promotion de Breaking Dawn Part 2.

"J'ai vu des petits symboles de 'Sur la Route' à travers la foule," a t'elle observé. "C'est monumentalement surréaliste de penser que j'ai quoi que ce soit à voir avec ça."

Alors que la conférence de presse de Stewart pour La Saga Twilight : Révélation Partie 2 était la semaine dernière bondée de médias venant de tout le pays, sa journée de presse pour 'Sur la Route' s'est résumée à une poignée de points presse.

"J'ai été à tellement de tournées pour Twilight, et celle là évidemment se ressent complétement différemment," se dit-elle. "Dans ce cas, je ne ressens pas de différence - c'est le même sentiment de vouloir que les gens soient au courant de ce qui vous arrive."

Sur la Route sera projeté dans certains cinémas à partir du 21 décembre.

Source: #1 #2 #3 #4 #5 #6 #7 #8 #9 #10 #11 via via via via via